Quelques solutions simples pour réaliser vos tests utilisateur dans un environnement agile

thumb_agile_user_testing

31 Août 2017 @ 11:21

Développement agile et expérience utilisateur ont connu une relation tumultueuse, tout particulièrement si l’on considère le champ des tests utilisateurs. Certaines organisations choisissent de combiner tests utilisateurs et tests techniques, tandis que d’autres préfèrent se passer de l’un comme de l’autre : “Ils n’ont pas de temps pour ça”. Et tant pis s’il peut sembler ironique qu’une entreprise communique sur sa relation client quand elle choisit de faire de minces économies en se privant de tests utilisateurs.

Les méthodes agiles sont davantage à considérer comme une philosophie de travail que comme un manuel. Le manifeste agile donne les bases pour de nombreuses méthodes et explique l'intérêt d’adopter des méthodes agiles (capacité à répondre au changement, améliorer les interactions entre équipes, etc.) mais ne fournit pas de solutions concrètes pour y parvenir. Les méthodes sont variées et leurs modalité d'exécution dépenderont de l’interprétation qu’en fait l’équipe.

Excepté dans les organisations déjà convaincues de l’importance de l’expérience utilisateur, l’introduction des tests utilisateurs dans une entreprise résulte le plus souvent de l’initiative d’un responsable produit. Lorsque les tests se déroulent bien, ils emportent l’adhésion des différents acteurs de cette organisation qui se montreront alors davantage pragmatiques vis-à-vis de leurs mise en place. Dans ces situation, la relation entre Expérience Utilisateur et Méthodes Agiles passera pour un mariage heureux.

Les différences qui séparent ces deux notions sont loin d’être insurmontables et c’est bien souvent l’attitude des différents acteurs de l’équipe qui permettra de faire fonctionner cette union.

Internet et notre blog sont remplis d’excellents guides sur la manière de conduire des tests utilisateurs dans un environnement agile. Plutôt que de vous en dresser une liste, nous nous contenterons de vous donner quelques idées utiles à garder à l’esprit.

1. Focalisez-vous sur le “Pourquoi”

On considère trop souvent que les méthodes agiles sont une manière de réduire le temps de développement. C’est parfois le cas, mais ici, la vitesse n’est pas le sujet. Sortir plus fréquemment des mises à jour n’est qu’une manière d’atteindre un objectif simple : produire de meilleurs logiciels.

why-ask-more-questions

Les tests utilisateurs partagent exactement le même but, mais dans une organisation agile, la difficulté consiste à les introduire à la fin du processus de production, avant que le design du produit ne soit définitivement fixé.

Avec l’expérience, nous avons appris que la manière dont vous présentez les tests utilisateurs peut faire toute la différence dans la façon dont ils seront (ou ne seront pas) exécutés. Au moment crucial, lorsque tout le monde est agrippé à son clavier pour vérifier que tout fonctionne bien, votre équipe ne sera pas d’humeur à discuter protocoles de recherche. Dans un environnement agile, les tests utilisateurs doivent se focaliser sur vos utilisateurs et sur votre business. C’est pourquoi vous devriez éviter d’abuser du jargon propre à l’UX et choisir de vous recentrer sur ce que vous avez besoin de comprendre.

Imaginons que vous soyez en train de repenser un site de e-commerce, il faut vous questionner sur les relations de causes à effet que vous souhaitez obtenir lors de chacune des petites modifications que vous apporterez :

  • Est-ce que changer le nom de ce bouton va impacter la capacité d’un utilisateur à aller bout de son achat ?
  • Est-ce que redessiner la page de résultats va aider les utilisateurs à trouver des produits similaires ?
  • Est-ce que la refonte de votre page de livraison va aider vos utilisateurs à choisir des options ?

Un bon point de départ consiste à orienter vos tests pour répondre aux questions qui vous importent :

Décisions
(“Quelles actions ?”)
Attentes
(“Pour quelles raisons ?”)
Changer le nom d’un bouton…...va aider vos utilisateurs à valider un achat.
Concevoir une nouvelle page de résultats......va permettre à vos utilisateurs de découvrir des produits associés.
Une nouvelle page de livraison…...devrait faciliter le choix des options
de livraisons.

Plus votre projet sera important et plus ces décisions vont potentiellement impacter votre activité. Si vous ne vérifiez pas l’effet d’une modification, la seule manière de savoir si elle était bonne ou mauvaise consistera à se baser sur les indicateurs secondaires. Il peut s’agir du nombre d’appels de vos clients ou des demandes d’assistance -- mais au stade où vous en êtes rendus, ces conséquences sont déjà en train de vous coûter de l’argent. Les tests utilisateurs vont permettre à toute votre équipe de rester réaliste sur les conséquences de ces différents projets vis-à-vis de vos utilisateurs.

2. Travaillez de manière transparente

Les méthodes agiles ont redéfini les relations au sein de l’équipe. Les gens se mettent à discuter et échanger devant un tableau blanc et des présentations régulières permettent à tout le monde de se rendre compte des avancées du projet. A elle seule, cette méthode a déjà permis de rendre le développement plus transversal et plus collaboratif.

work-transparent

C’est un point que nous nous efforçons de garder à l’esprit quand nous abordons les tests utilisateurs dans un environnement agile. Au sein de l’équipe, chacun progresse plus vite dans son travail grâce aux conversations ou appels téléphoniques que vous entretenez régulièrement. Et c’est également un levier pour externaliser le travail mais aussi pour permettre à chacun d’apporter sa contribution au processus de tests utilisateurs.

Cette transparence est déterminante au moment de passer à la réalisation des tests. Invitez toute l’équipe à observer vos sessions (ou les conclusions) de tests utilisateurs à distance. Laissez-les observer comment est mené le processus de recherche. Cela s'inscrit dans la démarche de transparence à laquelle votre équipe s’est habituée. Mais surtout, cela leur fera prendre conscience du fossé qui existe entre donner son opinion entre collègues et constater le résultat des avis utilisateurs en situation réelle.

Faire des tests utilisateurs de manière collaborative est également une opportunité de démystifier le domaine. Pour que les tests utilisateurs deviennent une démarche plus systématique, vous avez besoin de plaider en leur faveur. Faites en sorte que chaque protocole de test paraisse simple et appropriée à la situation. Discutez en face à face et expliquer votre démarche aux autres avec des termes accessibles. Utilisez des méthodes que les autres peuvent comprendre et s’approprier.

3. Expliquez ET Démontrez !

Sans contexte, comprendre des chiffres ne représentent qu’une charge de travail supplémentaire. Lorsqu’arrive le moment de présenter votre travail, prenez pour exemple une page du livre de Steve Krug et n’obligez surtout pas les gens à réfléchir !

Garder ces trois points à l’esprit quand vous partagez les résultats des tests utilisateurs devant une équipe agile :

  1. Présentez ! Ne vous contentez pas de rapporter. Ne faites pas l’erreur de confondre des données de recherche avec la narration indispensable à la compréhension de vos données par l’équipe. Au lieu de vous contenter de relire des diapositives remplies de texte, racontez une histoire simple. Mettez en lumière le fossé entre les attentes et le comportement réel observés chez vos utilisateurs.
  2. Soyez toujours prêt à répondre à la question “Et alors ?”. Pour y répondre, basez-vous sur vos analyses et sur les orientations que vous préconisez. Personne ne doit sortir de votre présentation en se disant “Bon… et qu’est-ce que ça signifie ? Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?”. Vous n’avez pas besoin d’être prescriptif avec votre équipe, mais vous lui serez bien plus utile si vous l’orientez avec une direction claire.
  3. Laissez les utilisateurs s’exprimer par eux-même. Inévitablement arrivent les questions concernant l’interprétation des données. C’est pourquoi, si vous en avez la possibilité, laisser les utilisateurs parler pour vous. Si vous possédez des enregistrements audio ou vidéo comme sur Testapic, vous pouvez apporter les extraits les plus parlants. Constater que vos analyses sont directement confirmées par la voie de vos utilisateurs donnera bien plus de crédibilité à vos affirmations. C’est aussi un excellent moyen de créer du lien entre vos développeurs et vos clients.

Conclusion

Ces retours sont spécifiques aux situations de tests de “dernière minute”. Idéalement, il est préférable de répondre en amont à ce type de questions. Lorsque votre processus de développement n’est pas encore entré dans sa phase de développement concrète, il est alors bien plus économique de créer des itérations dans le cycle de conception.

Si votre objectif est de faire passer les tests utilisateurs du statut de “démarche sympathique” à celle de “procédure de travail standard” dans votre entreprise, concentrez-vous sur les paramètres que vous pouvez contrôler -- le premier de ces paramètres étant votre manière d’aborder ce travail.

Pour en apprendre davantage sur les méthodes pour réaliser des tests utilisateurs à toutes les étapes de développement d’un produit, vous pouvez nous contacter.


Traduis librement de l’anglais depuis l’article de Luke Smith "Agile-Friendly Ways To Think About Usability Testing". Crédit pictogramme : Luis Prado.

Publié par : - Classé dans : Best practices
FBTwitterLinkedIn