Conduire un test utilisateur à distance

Même si chaque test répond à des objectifs spécifiques, sa réussite est conditionnée au suivi d'une méthodologie standard. A travers nos outils et nos équipes, nous mettrons tout en oeuvre pour que vous collectiez les retours les plus précieux possibles.

Qu'est-ce qu'un Test Utilisateur à Distance ?

J+1

Protocole de test

Il s’agit de la clé de voûte du test utilisateur qui va être lancé. Une attention particulière doit donc être portée à son contenu et à la manière de soumettre des consignes. L'enjeu est ici de traduire les objectifs du test en consignes et questions pour les utilisateurs, sans influencer leur comportement ni introduire de biais cognitif.

Le test sera conduit de façon non modérée donc la rédaction des consignes doit être neutre, compréhensible par tous, précise et concise.

Plus de détails

Il est important de formaliser :

  • La problématique
  • Les objectifs visés
  • Les hypothèses à valider ou infirmer dans le test
  • Le scénario soumis aux utilisateurs dans l’email de proposition de test
  • Les caractéristiques de l’échantillon
  • Les consignes soumises aux utilisateurs (tâche par tâche)
  • Les jalons du projet
J+2

Réalisation des tests

C'est le moment où les tests sont envoyés aux utilisateurs (En savoir plus sur notre panel).

A partir de ce moment précis, il ne reste plus qu'à attendre les retours des testeurs. Généralement cela prend 48 à 72h. Si les critères de segmentation sont complexes (par exemple cible BtoB), cela peut aller jusqu'à 1 semaine.

J+5

Analyse

Toute analyse commence par une structuration. Avant d'analyser les données, il convient donc d’avoir une idée directrice de la structure finale du livrable (plan de la restitution). Les grands axes de l'analyse peuvent par exemple reposer sur :

  • le parcours des utilisateurs, via une analyse au fil de l'eau des différentes pages parcourues dans le tunnel,
  • les objectifs préalablement définis dans l’étude (notoriété, compréhension, utilisabilité, réassurance...),
  • les fonctionnalités étudiées lors du test (moteur de recherche, filtres, etc.),
  • etc.

Dans le cadre d'un abonnement SaaS, notre CSM sera en mesure de vous guider sur les meilleures pratiques en terme d'analyse.

En savoir plus sur nos offres
Analyser des verbatims

Les verbatims des utilisateurs doivent être sélectionnés en fonction de la structure d'analyse définie au au préalable. Il est préférable d’identifier d'abord les verbatims les plus riches et argumentés, voire ceux qui explicitent des idées d'amélioration.

Les commentaires peu constructifs (Ex : “Je trouve la page d’accueil jolie”) peuvent être traités dans un second temps.

Analyser les graphiques

L'analyse des données quanti prend généralement moins de temps, les chiffres parlant souvent d'eux-mêmes. Il est néanmoins recommandé de mettre ces chiffres en lien avec ceux mesurés lors de précédents tests. La question est plutôt ici de choisir l'interprétation qui sera donnée aux mesures quanti.

Ex : si 21% d'utilisateurs se déclarent peu en confiance sur la page paiement, est-ce critique ?

Analyser des vidéos

L'idée est d'isoler les passages clés. Par exemple, lorsque l’utilisateur exprime :

  • un constat positif ou négatif sur l’interface ou son parcours
  • une attraction / une préférence pour un élément
  • son incompréhension sur un élément de l’interface
  • son énervement / son agacement / une volonté d’abandonner son parcours
J+X

Actions / Optimisations

A présent, il est temps de mettre en place les optimisations. Vous pouvez facilement vous constituer une feuille de route grâce au tableau des recommandations qui vous permet de filtrer les constats les plus critiques ou présentant une fréquence d'occurence élevée.

Vous souhaitez mettre en place un test utilisateur ?

Contactez-nousDécouvrez notre solution
FB Twitter LinkedIn