Une Interface Plus Humaine Grâce à l’IA

thumb-ai-ui-ux

22 Juin 2017 @ 10:35

Utiliser le machine learning pour une meilleure adaptation de l'interface utilisateur à chaque individu. Chaque utilisateur est unique. Leurs objectifs et leurs comportements sont spécifiques.

Au nom du principe « centré utilisateur », les concepteurs classent les utilisateurs dans des groupes basés sur leurs objectifs et leurs comportements. Ces regroupements mènent à une approche axée sur le résultat de l'interface, mais elle reste contradictoire. Pour être vraiment centré sur l'utilisateur, les concepteurs doivent considérer chaque utilisateur comme un être humain singulier.

ui-ai-2

Adapter l'interface utilisateur grâce au machine learning. Crédit : Andrew Coyle

Et si les concepteurs utilisaient l'Intelligence Artificielle pour éclairer leurs décisions ?

Les anciennes méthodes d'expérience utilisateur seront toujours précieuses dans le processus de conception d’un produit et elles continueront d’orienter les principales décisions au niveau de la conception. Le machine learning va encore plus loin en recalibrant la conception en fonction de l'activité de l'utilisateur en permanence.

L’IA reconnaît les habitudes d'utilisation et modifie subtilement l'interface utilisateur en conséquence. Ces petits changements auront un effet combiné bien visible au fil du temps, créant une interface idéale qui répond précisément aux besoins et capacités spécifiques d'une personne.

Qu'est-ce qui pourrait mal tourner ?

Le dilemme moral d’une Interface Utilisateur influencée par une IA

Comme Eli Pariser le souligne dans son livre The Filter Bubble, personnaliser les contenus en se basant sur les interactions précédentes d'un utilisateur l’isole davantage dans sa réalité préconçue.

Permettre à un algorithme d’influer sur une interface utilisateur afin de mieux s'adapter aux habitudes d'utilisation d'un individu est très différent de permettre à un algorithme d’influer sur les contenus proposés à cette personne.

Cependant, comme tout critique média aime à le dire,

le médium est le message.

Cette phrase est de Marshall McLuhan, un théoricien de la communication qui estime que le média sur lequel le contenu diffusé influence la manière dont il est perçu, modifiant ainsi la signification du message. La conception de l'Interface Utilisateur agit-elle sur les actions d'un utilisateur, modifiant ainsi le contenu produit par l'action ? Sans aucun doute. L’AI pourrait-elle dangereusement influer sur l'Interface Utilisateur ? Peut-être.

En dépit des risques, je pense que les concepteurs devraient adopter l'Intelligence Artificielle pour éclairer leurs décisions. Imaginez un monde dans lequel l'Interface Utilisateur s’adapterait en permanence à l'activité de l'utilisateur, jusqu'à ce que l'interface et l'humain ne fassent plus qu’un.

Développer de meilleures bases pour l'Interface Utilisateur

Tous les grands systèmes d'exploitation s’inscrivent dans un processus continuel de mise à jour et se renouvellent constamment pour tenter de s’adapter à des paradigmes changeants. Cette évolution constante est une bonne chose, et le machine learning devrait l’accélérer.

Afin d’utiliser efficacement l'Intelligence Artificielle, des bases universelles doivent être posées. Ces bases existent déjà, mais les éléments qui les composent sont dispersés.

OhApollo tente de catégoriser, de disséquer et de définir le noyau archétypal des composants et des modèles d'Interfaces Utilisateur.
Nous espérons que cette base sera utilisée avec l'IA pour développer une interface plus humaine.


Librement traduit de l'article : A More Human Interface Through AI

Publié par : - Classé dans : Best practices
FBTwitterLinkedIn