4 conseils pour réaliser un test d’utilisabilité efficace

Les tests d’utilisabilité sont en train de devenir une activité principale dans la communauté du design. Néanmoins, si ces tests d’utilisabilité sont mal conçus, il est alors difficile de tirer des conclusions significatives.

Si on vous demande une représentation de ces tests d’utilisabilité, vous évoquerez probablement un testeur derrière un miroir sans tain, avec des caméras vidéo et des logiciels d’enregistrement d’écran. Bien que votre image soit exacte dans certains cas, Testapic a développé un outil similaire qui permet d’effectuer ces tests d’utilisabilité en ligne avec des testeurs ciblés à distance.

Analyser les réactions en fonction de votre cible

Les participants sont souvent recrutés en utilisant un filtre démographique qui met l’accent sur des aspects tels que le sexe et l’âge. Ces critères ne sont pas toujours suffisants suivant la qualification de votre cible, ainsi le ciblage proposé par Testapic va bien au-delà de ces simples critères et propose une critérisation pointue sur mesure.

Selon votre cible, vous verrez que vous n’aurez pas toujours besoin de tester des personnes de profil très différent pour qu’ils détectent les problèmes de conception. Ce problème ne dépendra pas nécessairement du profil des testeurs tels que : homme ou femme, jeune ou vieux, différentes CSP, niveau de salaire… pratiquement tout le monde va rencontrer ce problème.

Les consommateurs testeurs peuvent aussi être choisis en fonction de leur comportement : attitude face à Internet, habitudes et hobbies, habitué aux achats en ligne… L’important pour vous est d’effectuer votre test avec un panel de consommateurs suffisamment représentatif de votre cible.

Rédigez vos tâches de votre test d’utilisabilité en fonction de vos objectifs

Quel que soit le type de test d’utilisabilité que vous exécutez – animées ou non, à distance ou en laboratoire, ces tests partagent tous une caractéristique commune : les testeurs remplissent des tâches du système. Il y a 6 catégories principales de tâches de test d’utilisabilité, mais quel qu’il soit vous choisissez, vous devez vous assurer qu’ils se concentrent sur des tâches qui sont essentielles tant pour l’utilisateur que votre site.

Ainsi un scénario de test qui commencerait par une question comme «Jetez un oeil sur la page d’accueil et dites-moi ce que vous en pensez » est une tâche de test d’utilisabilité que vous devez éviter. Les seules personnes qui arrivent sur une page d’accueil regardent sa conception et ont un jugement sur elle et leurs concepteurs. Vos visiteurs n’ont pas nécessairement ce type de comportement en se rendant sur votre site car ces consommateurs réels ont des objectifs précis à l’esprit lorsqu’ils visitent un site et ce sont ces objectifs que vous devez tester sur votre site.

Choisissez soigneusement votre échantillonnage

Il est commun d’utiliser pour ces tests d’utilisabilité un nombre de participants d’environ 5 testeurs. Ceci est un échantillon commun mais dans le cas des tests à distance de Testapic, il n’est pas rare de sélectionner des panels de plus 20 consommateurs car ces tests d’utilisabilité à distance sont à un tarif beaucoup plus abordable que les tests physiques.

Servez-vous des retours comme base de travail

Lorsque les testeurs luttent avec certains aspects de l’interface utilisateur, il est très tentant de leur demander comment ils voudraient qu’elle soit conçue. Mais Il est possible de demander à notre panel de vous guider mais pas de développer la prochaine génération de votre interface utilisateur. Les retours de qualité vous permettront de ne pas faire d’erreur de conception majeure. Demander aux gens de refondre des choses introduit des solutions dans un processus conçu pour détecter les problèmes.  Les résultats de ce test d’utilisabilité doivent être interprétés pour vous donner des tendances et ouvrir des discussions prometteuses et les possibilités d’investigation pour remédier à vos problèmes actuels.

Une forme subtile de partialité se produit lorsque vous demandez aux participants de l’introspection sur les raisons qu’ils ont engendré un comportement ou un sentiment particulier. Ainsi Testapic demande systématiquement “Pourquoi ?” dans les tâches ouvertes et fermées de son test d’utilisabilité pour inciter les testeurs consommateurs à effectuer une introspection.

Tags : ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *