Mobile – Comment concevoir une expérience utilisateur agréable ?

De nombreuses recommandations sont similaires pour la conception d’interfaces à destination des mobiles et des ordinateurs, mais leur transposition au mobile est beaucoup plus critique.

Un récent post de Jakob Nielsen suggère aux propriétaires de sites d’éliminer les contenus secondaires lors de l’écriture pour les utilisateurs mobiles. Beaucoup de tweets, blogs et autres commentaires sur l’article élargissent le thème : coupez le superflu du contenu mobile, mais aussi réduisez le contenu secondaire lors de l’écriture pour les sites web pour ordinateur.

Depuis 1997, la concision a été un leitmotiv lors de l’écriture pour le web. Les gens ne lisent pas beaucoup sur Internet et quittent un site en quelques secondes si celui-ci ne communique pas clairement sa valeur. Ces résultats conduisent à des directives plus détaillées telles que soigner l’importance des 2 premiers mots du nano contenu (par exemple les titres).

Les sites mobile sont moins tolérants que leur équivalent pour ordinateur

Il y a une différence entre écrire pour le web ou pour le mobile :

  • La rédaction pour le web via ordinateur doit être concise.
  • L’écriture pour mobile doit être encore plus concise.

La ligne directrice est la même: réduire les informations secondaires. La différence est une question de degré – certaines informations qui pourraient être acceptables sur un site via ordinateur devraient être retirées d’un site mobile ou une application.

Les recherches qui étudient la façon dont les gens lisent sur les appareils mobiles a utilisé le levier d’envoyer aux utilisateurs un coupon avec une offre spéciale. Dans l’étude, le meilleur design a présenté des informations assez limitées sur le premier écran. Pour lire « plus à propos de cette affaire », les utilisateurs devaient appuyez sur un lien.

Dans un design d’ordinateur, il aurait été préférable de montrer toutes les informations sur le premier écran et enregistrer les utilisateurs d’un clic. Pourquoi cette différence ?

  1. Les écrans mobiles sont beaucoup plus petits : la lecture à travers un judas augmente la charge cognitive et rend environ 2 fois plus difficile la compréhension d’un texte sur un appareil mobile que sur un écran d’ordinateur classique.
  2. La mémoire à court terme est faible, donc plus les utilisateurs doivent se rappeler de certaines choses après avoir fait défiler l’écran, plus ils vont oublier de choses.
  3. Les utilisateurs mobiles sont encore plus pressés que les utilisateurs d’ordinateur.

Ces 3 différences soutiennent la même recommandation: soyez plus restrictif lors de l’élimination de texte pour la conception mobile que pour la conception d’ordinateur classique.

Un constat semblable s’applique au choix des fonctionnalités : l’ensemble des caractéristiques devraient être beaucoup plus petites pour un site mobile que pour un site accessible via un écran d’ordinateur classique. Les sites via ordinateur devraient proposer un minimum de fonctionnalités. Pour chaque fonctionnalité enlevée, l’interface a une chose en moins qui perturbent les utilisateurs et rend ainsi les autres fonctions faciles à utiliser.

Mais un site mobile devrait avoir encore moins de fonctionnalités que le site de l’ordinateur classique. Ainsi, un conseil pourrait être de proposer un lien à partir du site mobile vers le site complet pour les utilisateurs qui ont besoin de fonctionnalités que seul le site complet offre. Le site mobile devrait avoir uniquement les fonctionnalités qui font sens pour les cas d’utilisation mobile. Par exemple, le site complet d’une entreprise comprend généralement des informations publiques et des sections pour les relations avec les investisseurs, mais cette information peut être éliminée sur les sites mobiles.

Votre architecture de l’information (IA) pour ordinateur devrait toujours permettre un espace de navigation simple qui évite une hiérarchie trop profonde. A cause de l’espace limité sur mobile, il est encore plus important d’éviter la désorientation des utilisateurs ; vous devriez donc limiter les options de navigation, parce que vous ne pouvez pas montrer toute l’information contextuelle sur chaque écran. L’espace total de l’écran alloué à la navigation sur un site d’ordinateur classique est plus grand que la totalité de l’écran d’un mobile classique, ne laissant aucune place pour le contenu. Voilà pourquoi votre structure de navigation devrait être encore plus profonde dans une IA mobile.

Les tablettes sont un cas intermédiaire entre les téléphones et les ordinateurs de bureau.

Les tablettes ont des écrans de taille moyenne ; elles permettent plus de souplesse à la fois dans l’écriture et la navigation que ce qui s’adapte uniquement sur des écrans mobiles et supportent également plus fonctionnalités avancées. D’autre part, le plus grand espace encourage les gestes plus complexes, ce qui conduit à des problèmes d’utilisabilité propres, comme cela a été découvert dans des recherches avec les utilisateurs iPad.

Les règles d’utilisabilité ne sont pas universelles

Les gens veulent souvent des règles simples, efficaces et rapides : ne pas montrer plus de X menus, ne pas écrire plus de Y mots par page, rien ne doit être à plus que de Z clics de la page d’accueil… Malheureusement, l’utilisabilité et la conception d’interface ne fonctionne pas de cette façon. Des questions d’utilisabilité ont rarement une réponse unique. Ce sont des questions qualitatives qui spécifient le sens et la nature des compromis inévitables de conception.

Chaque fois que le temps de réponse de votre page Web augmente de 0,1 secondes, vous allez perdre quelques % de vos visiteurs. Mais ce n’est pas vrai d’affirmer que tout le monde va attendre 10 secondes alors que personne ne va attendre 11 secondes.

Comme autre exemple, nous pouvons prendre le conseil sur l’écriture concise. Pousser à l’extrême, la concision serait un mot ou 2 mais cela créerait pour sure une page web insatisfaisante. En fait, des articles parfois plus longs peuvent être meilleurs (quoique, même des articles de fond devraient être morceler et rédigés à un niveau de compréhension approprié pour leur public cible).

Enfin, il est préférable de réduire le texte lors de l’écriture pour le web (de même que pour tous les autres conseils utiles pour écrire pour le web). Pour l’écriture pour le mobile, il suffit de compresser votre contenu encore plus.
Dans tous les domaines de l’expérience utilisateur (fonctionnalités, IA, contenus, images, et plus encore), l’utilisabilité mobile implique d’être plus stricte et d’avoir une conception itérative plus fine que l’utilisabilité d’ordinateur. C’est pourquoi vous avez besoin d’un site mobile distinct (si votre budget vous le permet) ! Utiliser simplement la conception web réactive pour rendre le site complètement accessible sur les appareils mobiles implique une qualité inférieure d’expérience utilisateur mobile.

Source

Tags : , , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

One comment

Mobile - Comment concevoir une expérience utilisateur agréable ? | Testapic | experience utilisateur | Scoop.it

[…] Mobile – Comment concevoir une expérience utilisateur agréable ? | Testapic De nombreuses recommandations sont similaires pour la conception d’interfaces à destination des mobiles et des ordinateurs, mais leur transposition au mobile est beaucoup plus critique. Découvrez les conseils de Jakob Nielsen dans le domaine… Source: http://www.testapic.com […]

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *