Concevoir des notifications intelligentes

notifications-thumb

8 Juin 2017 @ 11:28

Imaginez que vous êtes quelque part en Islande à plus de 10 km de votre voiture ou tout être humains avec un téléphone qui n'a plus beaucoup de batterie.

Vous l'allumez afin de vérifier Google Maps.

Spotify a ajouté 2 morceaux à la playlist “Acoustique Après-midi”.

Un timing parfait. Une notification de Periscope :

@kayvon veut que tu regardes…

2 nouveaux emails, un nouvel abonné sur Twitter, une notification de @channel sur Slack. 9 notifications en tout.

Rien de très important au final surtout quand on est bloqué dans la pampa avec 2% de batterie, une connexion instable et un vrai besoin de charger cette map !!!

Malgré toutes les évolutions de ces 20 dernières années, les notifications sont toujours restées coincé en 1999.
- @mikeindustries.

De nombreux articles, entreprises, produits et conférences se sont récemment consacrés exclusivement à ce sujet. Il y a beaucoup de preuves pour suggérer que les notifications sont dépassées, mais elles ne resteront pas comme ça longtemps. Comment peuvent-elles évoluer ? A quoi ressemblera l’avenir des notifications ?

notifications-shot

Crédits : Ary Sawers

Une ère des données

De la recherche Google au fil d'actualité Facebook, les algorithmes analysant des quantités massives de données prennent des décisions sur ce que nous voyons en ligne. Les algorithmes d’auto-apprentissage pilotent d'autres produits tels que Google Now et l’onglets « notifications » de Facebook récemment mis à jour. Il est encore trop tôt pour utiliser les algorithmes intelligents dans les notifications, mais heureusement, les données nécessaires pour les notifications intelligentes et prédictives sont déjà disponibles.

La généralisation des réseaux sociaux a également simplifié l'échange de données personnelles ; aujourd'hui, pourquoi s'embêter à remplir des formulaires d'inscription lorsque vous pouvez vous connecter instantanément avec Twitter ou Facebook ?

Données comportementales

Même si de par sa nature un produit ne soit pas enclin à la collecte de données (pensez aux iA Writer vs Facebook), un grand nombre de données peuvent être extrapolées à partir de la manière dont les gens les utilisent.

Notifications - Une ère des données

Crédits : Andrew Lucas

Par exemple

  • A quelle heure de la journée cette personne se connecte habituellement ?
  • Combien de temps passe-t-elle là-bas ?
  • Y a-t-il une corrélation entre ces délais et le niveau d'engagement de l'utilisateur ?

Données de l’écosystème

  • Quels sont les autres intérêts de ces utilisateurs ?
  • Quels autres produits utilisent-ils ?
  • Comment les utilisent-ils ?
  • Y a-t-il des modèles communs dans ces usages ?

notifications - Social eco system

Crédits : Crab

Nous pouvons déjà avoir une solution pour la vie privée. Dans la fonctionnalité « smart reply » de Google, les humains ne sont pas autorisés à lire toutes les correspondances privées des utilisateurs. Les algorithmes d'apprentissage, d'autre part, le sont.

Notifications vraiment intelligentes

Si nous pouvons recueillir et analyser toutes ces données, à quoi ressembleraient les notifications vraiment intelligentes ? Au minimum, elles seraient utiles, personnelles, sensibles au temps et pertinentes.

Timing intelligent

L’instantanéité n’est pas toujours ce qu'il y a de meilleur. L'une des caractéristiques les plus intéressantes du Basecamp 3 est le « Work Can Wait (le travail peut attendre) », ce qui donne aux utilisateurs la possibilité de choisir les heures au cours de lesquelles ils veulent recevoir des notifications. La soirée où vous sortez avec votre partenaire n’est probablement pas le moment où vous voulez être épinglé par un collègue qui commence sa journée de travail dans un fuseau horaire différent.

basecamp-3-snooze-notifications

Crédits : Basecamp

Les notifications au mauvais moment sont plus qu'inutiles. Les notifications impertinentes sont non seulement ignorées, mais le bruit qu'elles créent atténue l’attention, cause de la frustration et un faux sentiment d'urgence.

Les futures notifications feront tout cela automatiquement. Un moteur prédictif extrapolera à partir des données contextuelles quel est le meilleur moment pour envoyer une notification et permettra ainsi de profiter de cette soirée.

Localisation intelligente

Les données géographiques sont importantes pour comprendre le contexte de ce qu'une personne fait. Si quelqu'un est sur un bateau à vingt miles au large du Monténégro, ce n’est pas le meilleur endroit pour être informé de la promotion du jour de IKEA à Dublin.

foursquare-localisation

Crédits : Foursquare

Beaucoup d'applications utilisent déjà les données géographiques de façon intelligente. Par exemple, lorsque Foursquare remarque que vous êtes dans un nouvel endroit, il envoie des conseils utiles à ce sujet. De nombreuses TO-DO applications vous informent sur les tâches les mieux adaptées à réaliser de l'endroit où vous êtes.

Regroupement intelligent

Comme tous les systèmes basés sur pushs, les notifications en tant que moyen sont extrêmement fragiles. Si un service les surexploite, les utilisateurs se laissent submerger et les ferment. Même si les notifications sont bonnes et utiles, trop c’est trop. Voilà pourquoi le regroupement deviendra plus important.

Pensez à la façon dont Facebook regroupe les notifications similaires, par exemple combien de personnes ont aimé votre photo. Un couple de noms et un numéro est affiché, et si l'utilisateur le souhaite, il est possible de plonger dans les détails. En revanche, Quora non seulement vous informe de toutes les notifications sur vous, mais vous oblige à les regarder chacune, même si elles sont exactement les mêmes.

facebook-quora-notifications

Crédits : Facebook - Quora

Prenant ce concept au prochain niveau, les notifications plus intelligentes pourraient avoir un regroupement progressif. Si vous avez généralement moins de dix « J’aime » par photo, vous souhaiteriez probablement des notifications uniques pour chacun d'elles. Si la moyenne est des milliers, vous informer lorsque une centaine de « J’aime » sont accumulés seraient mieux. Vous pourriez aussi être spécifiquement informé sur les actions des amis proches, de la famille ou des gens vraiment influents. Si Mark Zuckerberg a commenté votre message, vous voudriez probablement le savoir tout de suite, non?

Réactions intelligentes

Bien que chaque utilisateur soit unique, vous ne pouvez pas construire tout pour tout le monde, des compromis doivent donc être faits. Les notifications qui réagissent intelligemment plutôt que d’en avoir par défaut pour rien peut aider à fournir une couche de personnalisation des produits.

facebook-comments-notifications

Crédits : Facebook

Basé sur la façon dont vous interagissez généralement avec le contenu, de meilleurs wordings et de la structure pourraient être offerts. Comment réagissez-vous normalement aux notifications de nouvelles photos « J’aime » ? Est-ce que vous jetez un coup d’œil ? Allez-vous vraiment regarder en profondeur chaque notification ? Selon le comportement habituel, vous pouvez voir les notifications structurées différemment.

Ciblage intelligent

Intercom communique constamment avec ses clients. Lorsqu'ils font une recherche de produits, ils ne posent jamais la même question à tous leurs utilisateurs. Ils envoient des messages ciblés à des gens qui sont les mieux placés pour y répondre.
Par exemple, s'ils souhaitent améliorer la fonctionnalité d'exportation, ils choisissent des gens qui ont exporté des données dans les deux derniers jours pour demander s'il y avait des freins à faire cela (pendant que leurs souvenirs sont encore frais).

intercom-notifications

Crédits : Intercom

Un message envoyé au bon utilisateur obtient un taux de réponse plus élevé, fournit un feedback vraiment utile et empêche les autres utilisateurs de se sentir dépassés. Avec toutes les données combinées, les notifications intelligentes seraient en mesure de se concentrer sur le bon utilisateur et de diminuer le bruit pour les autres.

Notifications intelligentes vs Notifications du système

Les notifications intelligentes seraient plus comme une note de votre assistant ou un autre être humain, contrairement à une notification du système qui apparaît comme une petite icône de cloche sur le haut de votre écran. Doivent-ils fusionner ? Doivent-ils avoir la même apparence ? Les produits doivent-ils avoir une personnalité?

Les humains ont un phénomène psychologique appelé « paréidolie », où l'on voit des objets de forme humaine dans toutes les choses de tous les jours. Nous voyons des visages humains dans les nuages, les animaux dans nos dessins animés agissent comme des gens et des robots dans les science-fictions sont de forme humaine. Nous avons tendance à nous connecter avec les bots, que ce soit Siri, Cortana ou M (c’est une énorme erreur par Google de priver Google Now d’une personnalité).

Une notification d'un bot paraît en réalité beaucoup plus personnelle quand il est écrit dans le langage humain par quelqu’un ayant une propre personnalité.

slack-notification

Crédits : Slack

En fait, les notifications deviennent déjà de plus en plus conversationnelles. La messagerie vient juste de commencer , mais elle deviendra si percutante, elle finira par consommer des notifications que nous les connaissons.

Boucles de Feedback

Peu importe le niveau de l'intelligence prédictive, et peu importe la qualité des données recueillies, les boucles de feedback seront toujours nécessaires. Bleu Zima, une belle histoire courte par Alastair Reynolds, un auteur anglais de science-fiction, comprend une discussion sur la nature de l'intelligence prédictive.

Imaginez que vous choisissez un vin blanc plutôt qu’un rouge pour boire un verre un après-midi ensoleillé avec des amis et l’appréciez beaucoup plus que votre choix habituel (qui est le vin blanc). L'algorithme n’attacherait aucune importance à cette heureuse combinaison circonstancielle. Un seul écart n’affecterait pas son modèle prédictif à un degré significatif. Il recommandera alors toujours le vin rouge la prochaine fois. Mais votre mémoire serait tellement accrochée à cette exception et amplifiera ses parties attractives, que vous choisirez peut-être le blanc la prochaine fois, et les fois prochaines aussi… Un modèle entier de comportement serait modifié par un instant d’écart. L’algorithme, lui, ne tolérerait jamais cela.

Chemin d'accès aux notifications intelligentes

Il est évident que sous cette forme, les notifications ne seront pas supportés encore bien longtemps.

Elles sont désengageantes. Elles sont intrusives. Personne ne les aime.

Dans le même temps, toutes les données requises pour la création de notifications intelligentes existent déjà. Il y a des produits qui tentent d'utiliser ces données correctement et qui suggèrent un chemin pour la façon dont les notifications peuvent commencer à fournir la valeur et être vraiment utiles.

J'espère seulement que la prochaine fois que je sortirais mon téléphone, mourant et perdu dans le désert, mon petit acolyte robotique se précipitera pour me fournir la bonne direction.


Librement traduit de l’article Designing smart notifications

Publié par : - Classé dans : , , Best practices
FBTwitterLinkedIn