Comparatif Eye tracking / Mouse tracking

thumb-mouse-vs-eye

23 Mai 2013 @ 9:04

Depuis la fin des années 90, plusieurs centres de recherche ont élaboré et développé un outil alternatif, moins coûteux mais tout aussi efficace, à l’Eye tracking : le Mouse tracking. Cet article propose un bref état de l’art sur le sujet ; voici les principales conclusions des recherches comparant l’Eye tracking et le Mouse tracking.

Efficacité relative du suivi du regard et de la souris lors des tests utilisateurs

Plusieurs études ont mis en évidence que le déplacement de la souris est fortement corrélé au déplacement du regard lors de :

  • la recherche d’une rubrique dans un menu (Byrne et al., 1999 ; Coke & Silva, 2006),
  • la sélection d’un élément particulier dans une page (Smith et al., 2000 ; Bieg et al., 2009),
  • la réalisation de tâche sur un site Web (recherche d’informations, commande de produits… ; Chen et al., 2001 ; Cooke, 2006),
  • l’exploration d’un site Web (Chen et al., 2001 ; Mueller & Lockerd, 2001),
  • l’examen des résultats renvoyés par un moteur de recherche (Rodden & Fu, 2007 ; Rodden et al., 2008 ; Guo & Agichtein, 2010 ; Huang et al., 2012)
  • la lecture de texte tout particulièrement (Mueller & Lockerd, 2001 ; Hauger et al., 2011).

Les résultats de ces études sont forts puisqu’ils montrent qu’il existe une forte correspondance entre les zones des pages Web fixées par le regard et celles survolées par la souris. Le taux de correspondance est globalement supérieur à 75% (cf. Tableau 1 ci-dessous). La Figure 1 illustre cette correspondance sous forme de carte de chaleur.

EtudeContexteCorrespondance regard/curseur
Chen et al., 2001Sites commerciaux84%
Cooke, 2006Site vitrine69%
Cox & Silva, 2006Menu complexe67%
Rodden & Fu, 2007Recherche Google76%
Hauger et al., 2011Pages de texte82%

Tableau 1 : Correspondance regard/curseur sur les pages Web testées.

Eye tracking VS Mouse Tracking

Figure 1 : Comparaison des cartes de chaleur issues de l'Eyetracking (à gauche) et de Mousetracking (à droite) - Extrait de Navalpakkam & Churchill (2012)

Ces différentes études montrent également que, lorsque le curseur de la souris suit le regard, la position du curseur est très proche de celle du regard. En moyenne, 6 à 7 cm séparent le curseur de la position réelle du regard (cf. Tableau 2). La Figure 2 ci-dessous illustre par exemple le niveau précision du Mousetracking. L’étude de Bieg et collaborateurs montrent que, lors de d’une tâche de recherche et de sélection d’éléments dans une page (c’est-à-dire lorsque l’attention est soutenue), le curseur reste très proche du curseur tout au long de la tâche à effectuer.

Distance moyenne « regard / curseur » :
Etudepixelscm
Chen et al., 20012907,8
Rodden & Fu, 20072576,8
Guo & Agichtein, 20102556,7
Huang et al., 20122406,3

Tableau 2 : Exemple de distance moyenne.

Comparaison des positions du regard (en rouge) et du curseur (en bleu) au cours du temps.

Figure 2 : Comparaison des positions du regard (en rouge) et du curseur (en bleu) au cours du temps.

Ainsi, bien que le Mousetracking soit moins précis que l’Eyetracking, ses qualités sont amplement suffisantes pour les tests d’utilisabilité de sites Web. En effet, cette technique permet de visualiser les zones des pages sur lesquelles l’attention est portée (cf. Figures ci-dessous).

Comparaison des "scanpath" issus de l'Eyetracking et du Mousetracking

Figure 3 : Comparaison des "scanpath" issus de l'Eyetracking (en couleur) et du Mousetracking (en noir) - Extrait de Rodden et al. (2008) / Extrait de Guo & Agichtein (2010)

A titre d’exemple, Navalpakkam & Churchill (2012) montrent que, dans l’exploration de pages Web, le curseur joue un rôle de « soutien attentionnel ». Les auteurs en concluent que "les patterns de déplacement de la souris « capturent » les principales tendances de l'attention et sa distribution dans les pages contenant du contenu multimédia" (p.2970).

Aussi, ces études soulèvent la question de la pertinence réelle de l’Eyetracking dans les tests d’utilisabilité. Comme le soulignent Cooke (2006) et Price & Nielson (2009), l’Eyetracking est principalement utile à des fin de recherche (par exemple comprendre et décrire les processus cognitifs de visualisation) plus qu’au test d’utilisabilité.

Références

  • Bieg, H. J., Chuang, L. L., Fleming, R. W., Reiterer, H., & Bülthoff, H. H. (2010, March). Eye and pointer coordination in search and selection tasks. In Proceedings of the 2010 Symposium on Eye-Tracking Research & Applications (pp. 89-92). ACM.
  • Byrne, M. D., Anderson, J. R., Douglass, S., & Matessa, M. (1999, May). Eye tracking the visual search of click-down menus. In Proceedings of the SIGCHI conference on Human Factors in Computing Systems (pp. 402-409). ACM.
  • Chen, M. C., Anderson, J. R., & Sohn, M. H. (2001, March). What can a mouse cursor tell us more?: correlation of eye/mouse movements on web browsing. In CHI'01 extended abstracts on Human factors in computing systems (pp. 281-282). ACM.
  • Cooke, L. (2006). Is the Mouse a “Poor Man’s Eye Tracker”? Usability and Information Design, 53, 252-255.
  • Cox, A.L. and Silva, M.M. 2006. The role of mouse movements in interactive search. In Proceedings of the 28th Annual Meeting of the Cognitive Science Society (pp. 1156-1161).
  • Guo, Q., & Agichtein, E. (2010, April). Towards predicting web searcher gaze position from mouse movements. In Proceedings of the 28th of the international conference extended abstracts on Human factors in computing systems (pp. 3601-3606). ACM.
  • Hauger, D., Paramythis, A., & Weibelzahl, S. (2011). Using browser interaction data to determine page reading behavior. In User Modeling, Adaption and Personalization (pp. 147-158). Springer Berlin Heidelberg.
  • Huang, J., White, R., & Buscher, G. (2012, May). User see, user point: gaze and cursor alignment in web search. In Proceedings of the 2012 ACM annual conference on Human Factors in Computing Systems (pp. 1341-1350). ACM.
  • Joachims, T., Granka, L., Pan, B., Hembrooke, H., Radlinski, F., & Gay, G. (2007). Evaluating the accuracy of implicit feedback from clicks and query reformulations in Web search. ACM Trans. Inform. Syst., 25(2), 7.
  • Mueller, F., & Lockerd, A. (2001, March). Cheese: tracking mouse movement activity on websites, a tool for user modeling. In CHI'01 extended abstracts on Human factors in computing systems (pp. 279-280). ACM.
  • Navalpakkam, V., & Churchill, E. (2012, May). Mouse tracking: measuring and predicting users' experience of web-based content. In Proceedings of the 2012 ACM annual conference on Human Factors in Computing Systems (pp. 2963-2972). ACM.
  • Pernice, K., & Nielson, J. (2009). How to Conduct Eyetracking Studies. USA: Nielson Norman Group.
  • Rodden, K., & Fu, X. (2007). Exploring how mouse movements relate to eye movements on web search results pages. In SIGIR 2007 Workshop on Web Information Seeking and Interaction (WISI) (pp. 29-32).
  • Rodden, K., Fu, X., Aula, A., & Spiro, I. (2008, April). Eye-mouse coordination patterns on web search results pages. In CHI'08 Extended Abstracts on Human Factors in Computing Systems (pp. 2997-3002). ACM.
  • Smith, B. A., Ho, J., Ark, W., & Zhai, S. (2000, November). Hand eye coordination patterns in target selection. In Proceedings of the 2000 symposium on Eye tracking research & applications (pp. 117-122). ACM.
Publié par : - Classé dans : UI / UX (Design & Conception)
FBTwitterLinkedIn