Utilisabilité Web – 10 conseils concrets et simples à vérifier

Le livre de Steve Krug, expert et consultant en ergonomie et utilisabilité Web, « Don’t make me think » est un bon recueil pour trouver des conseils simples afin de regarder votre site avec des yeux neufs et d’identifier « facilement » ce qui doit être amélioré. Il permet aussi de comprendre comment les utilisateurs souhaiteraient que cela soit amélioré (conception orientée vers l’utilisateur) et de décrire des lignes directrices pour une refonte profonde ou des créations Web centrées utilisateur.

La baseline de ce livre « Une approche de bon sens à l’utilisabilité Web » est tout à fait adéquate. Il contient en effet surtout des trucs et astuces de base, mais la plupart de ces bases sont si fondamentales que nous avons parfois trop tendance à les survoler.

Ce court article rappelle ce qu’il ne faut pas oublier au cours des 6 premiers chapitres (environ la moitié du livre) en 10 points. Parfois ces points sont vraiment évidents, mais il est toujours bon de rappeler les évidences tout en sachant que lorsque les gens utilisent le Web :

– Les utilisateurs scannent rapidement la page Web et ne lisent pas tout le contenu de celle-ci
– Les utilisateurs sont à la recherche de mot-clé parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas besoin de lire tout pour atteindre ce qu’ils recherchent
– Lors de la navigation, les utilisateurs ne recherchent pas la meilleure option, mais pour l’option la plus raisonnable
– Les utilisateurs se débrouillent comme ils le peuvent sans un souci de compréhension car leur but est d’atteindre leur objectif par de comprendre…

Voici donc 10 lignes directrices de l’utilisabilité à garder à l’esprit !

  1. Boutons, Titres … : rendez cela évident, évident ou au moins auto-explicatif
  2. Créez une hiérarchie visuelle claire : le plus important = le plus proéminent
  3. Créez une organisation visuelle claire : les choses liées logiquement sont liées visuellement (couleur, police …)
  4. Utilisez les conventions : rendez évident le fait qu’un bouton d’appel à l’action soit cliquable. Évitez les perturbations visuelles
  5. N’utilisez pas de contenu inutile : débarrassez-vous des 3 quarts de votre contenu au besoin !
  6. Permettez à l’utilisateur de toujours comprendre où il se trouve et rendez la navigation aussi simple que possible. Une bonne navigation donne confiance à l’utilisateur.
  7. Tenez-vous en aux conventions : logo avec lien vers la page d’accueil, moteur de recherche, login, catégorie …
  8. Soyez constant : cette navigation homogène doit être présente partout sauf sur la page d’accueil la page de commande
  9. Chaque page a besoin d’un nom, le nom doit être le même que le lien qui amène l’utilisateur sur cette page ou au moins contenir les mots clefs principaux
  10. Faites cet exercice rapide pour tester la navigation. En un coup d’œil sur vos pages, répondez aux questions suivantes :
  • Quel est le nom du site (logo) ?
  • Sur quelle page suis-je (nom de la page) ?
  • Quelles sont les grandes catégories du site Web ?
  • Quelles sont mes options de navigation à ce niveau ?
  • Comment puis-je rechercher ?

Source

Tags : , , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

One comment

Emmanuel

bonne piqure de rappel, je rajouterai juste 

– faites et restez simple !

Il n’y aucune obligation de sortir une v2, une v3 etc par ce que “le site a déjà un an !”…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *