Utilisabilité Internet – Trucs et astuces pour un site Web plus accessible avec un handicap

Selon une étude réalisée en 2004 par le Centre danois pour l’accessibilité et l’ergonomie, plus de 20% de tous les utilisateurs d’Internet souffrent d’un ou plusieurs handicaps. Ces handicaps peuvent varier de déficience auditive, à handicap moteur, ou dyslexie, épilepsie, déficience visuelle… Les utilisateurs handicapés rencontrent souvent des problèmes d’utilisabilite et d’ergonomie.

Certains d’entre eux sont listés ici :

  • Ceux ayant une déficience auditive peuvent utiliser simplement la langue des signes et rencontrer de plus en plus de sites qui intègrent des segments audio qu’ils peuvent utiliser sans une version alternative.
  • Les personnes atteintes de handicaps moteurs peuvent souffrir de mouvements involontaires, des articulations raides, de paralysie, ou de membres manquants. Pour accéder à Internet, la plupart utilisent des claviers particuliers, des baguettes de pointage, ou un logiciel de reconnaissance vocale.
  • Les utilisateurs dyslexiques d’Internet peuvent ne pas être capable de lire un texte et / ou peuvent confondre les lettres telles que B et D et ont souvent besoin d’autres informations sensorielles pour donner un sens aux choses.
  • Les utilisateurs dits ADD (Attention Deficit Disorder en anglais) peuvent être distraits par les objets en mouvement et ne sont peut-être pas en mesure de suivre des écrans qui changent rapidement, et / ou ne pas être capable de regarder à la fois texte et image en même temps.
  • Les épileptiques ont besoin de pouvoir contrôler le taux de scintillement des graphismes en ayant la possibilité de couper les animations. Les crises peuvent être causées par des éclairs entre 4 et 59 flashs / par seconde (Hertz), les changements rapides de l’obscurité à la lumière (semblables à des lumières stroboscopiques) et les fréquences sonores anormalement élevées.
  • Les utilisateurs souffrant de défaillance visuelle qui utilisent des lecteurs d’écran et des écritures en braille ont du mal avec l’ergonomie des images, liens, tableaux et cadres non identifiés. Ceux qui utilisent des loupes d’écran ont souvent des problèmes avec les polices et pages dont le contraste est médiocre.

Bien que tous ces types de handicaps doivent être pris en compte pour l’utilisabilite et l’ergonomie lors de la conception d’un site web ou d’une application en ligne, cet article se concentrera principalement sur la façon de mettre à jour votre site pour ceux qui ont un certain niveau de déficience visuelle.

Comme mentionné précédemment, les utilisateurs malvoyants peuvent accéder à Internet par l’utilisation d’un logiciel lecteur d’écran. Ce logiciel lit réellement le code du site, permettant à l’utilisateur d’interagir avec le site d’une manière semblable une personne « voyante ». Lorsqu’une information spécifique est manquante à partir du code, l’utilisateur malvoyant est incapable d’utiliser le site qui perd ainsi en ergonomie et utilisabilité.

Récemment, aux USA, la Fédération Nationale des Aveugles a déposé une poursuite en recours collectif contre Target.com protestant contre ce site qui, selon eux, enfreint l’« Americans with Disabilities Act » (ADA) en ne fournissant pas un composant audio à leur site e-commerce qui rendrait le site accessible aux personnes souffrant de déficience visuelle. (Pour information – l’ADA est une loi adoptée en 1990 qui oblige les revendeurs et autres lieux publics à faire des aménagements pour les personnes handicapées.) La Société Target estime que l’ADA s’applique uniquement à des espaces physiques.

Comment rendre votre site plus accessible pour les personnes malvoyantes ?

Il existe de nombreuses améliorations que vous pouvez ajouter à votre site Web pour le rendre plus accessible pour les utilisateurs malvoyants. Son ergonomie en sera alors renforcée. Les éléments suivants sont quelques-unes des façons pour rendre votre site plus accessible et utilisable :

  • Utiliser l’attribut alternatif lors du codage. L’attribut alternatif définit un élément du site sous forme textuelle. Ces attributs sont «lus» par le logiciel lecteur d’écran qui donne à l’utilisateur une meilleure compréhension de ce à quoi la page Web ressemble. Cet attribut est souvent appelée à tort une balise ALT, mais ce n’est pas une balise HTML, mais simplement un élément d’une balise. Dans IE, le texte de l’attribut ALT est également affiché sur l’écran comme une image au-dessus de la souris ou lorsque l’image ne peut pas être affichée.
  • Si vous utilisez les attributs ALT pour décrire la même image sur plusieurs pages (par exemple, une flèche vers l’avant servant à la navigation ou un bouton de recherche), n’oubliez pas d’utiliser le même texte de remplacement pour chaque image.
  • Le codage d’attribut ALT est bon pour l’utilisateur mais aussi pour votre business. De nombreux moteurs de recherche lisent le texte alternatif pour l’utiliser dans les moteurs de recherche en SEO (recherche naturelle).
  • Employer des couleurs contrastées aussi bien dans l’arrière-plan du site et que pour le texte. Le texte noir sur fond blanc est l’idéal, mais de nombreux sites utilisent la couleur pour renforcer l’image de marque de l’entreprise. En choisissant les couleurs du site, gardez à l’esprit que le texte foncé sur un fond clair sera le plus facile à lire pour tout le monde, pas seulement les malvoyants.
  • La navigation sur le site doit être clair pour l’utilisateur. En sus de l’attractivité, utiliser des graphiques et du flash pour la navigation peut être une barrière immédiate pour de nombreux utilisateurs, surtout si l’attribut ALT n’est pas utilisé pour décrire l’image. En outre, l’emplacement et la taille de la navigation doivent être évidents et cohérents pour les utilisateurs du site, afin qu’ils puissent trouver immédiatement l’information qu’ils recherchent sur n’importe quelle page du site.
  • Ce qui permet à l’utilisateur de contrôler l’expérience sur le site est très important pour l’accessibilité et l’utilisabilite. Ce contrôle peut être donné à l’utilisateur de plusieurs manières. Les internautes peuvent faire usage de leur propre feuille de style afin de rendre le site accessible, d’autres peuvent ajuster la taille du texte à une taille qui est plus lisible. Si vous utilisez une feuille de style personnalisée sur le site, n’oubliez pas d’utiliser des tailles de police relatives comme des pixels ou EMS par rapport aux longueurs absolues telles que des points ou des picas afin que l’utilisateur ait plus de contrôle sur la représentation visuelle du site.
  • Lorsque vous utilisez une animation Flash ou de la musique, fournissez toujours à l’utilisateur le On/Off et ne pas compter sur le flash ou la musique pour être la seule façon d’interagir avec le site.
  • N’oubliez pas que le site ne repose pas uniquement sur une souris pour accéder à certains contenus. Toutes les fonctionnalités du site devraient être accessibles par le clavier pour permettre une bonne ergonomie et utilisabilité.
Tags : , , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *