Trucs et Astuces pour écrire un contenu adapté au web

ecrire-web-web

12 Octobre 2011 @ 6:49

Écrire pour le Web ne comporte pas les mêmes contraintes que l'écriture pour l'impression papier : les personnes lisent différemment sur le web et s'attendent à parcourir rapidement les pages de contenu pour plus d'informations.

Quelques conseils pour écrire un contenu bien adapté au web

  1. Le site a un contenu convaincant et unique.
  2. Le texte est concis, sans instruction inutile ou note de bienvenue.
  3. Chaque page de contenu commence par un résumé ou des explications et le texte est écrit avec un style pyramide inversée.
  4. Les pages utilisent des listes à puces et numérotées, de préférence au texte narratif.
  5. Les listes sont précédées d'une introduction concise (par exemple un mot ou une phrase), aidant les utilisateurs à comprendre comment les éléments sont liés les uns aux autres.
  6. Les éléments les plus importants dans une liste sont placés au sommet.
  7. L'information est organisée hiérarchiquement, du général au spécifique, et l'organisation est claire et logique.
  8. Le contenu a été créé spécifiquement pour le Web (les pages Web ne comprennent pas de matière réutilisée par des publications imprimées comme des dépliants).
  9. Les pages produit contiennent des détails nécessaires pour faire un achat, et les utilisateurs peuvent zoomer sur des images des produits.
  10. Les liens hypertexte ont été convenablement utilisés pour structurer le contenu.
  11. Les phrases sont écrites à la voix active.
  12. Les pages sont rapides à analyser, avec des titres larges et des sous-titres et des paragraphes courts.
  13. Le site utilise des cartes, des diagrammes, des graphiques et autres visuels, de préférence pour remplacer des blocs de texte.
  14. Chaque page est clairement identifiée par un titre descriptif et utile qui fait sens en tant que signet.
  15. Les liens et titres des liens sont descriptifs et prédictifs, et il n'y a pas de liens "Cliquez ici !".
  16. Le site évite les titres que l’on pourrait qualifier de trop mignons ou trop intellectuels.
  17. Les noms des liens correspondent au titre des pages de destination, afin que les utilisateurs sachent quand ils ont atteint la page voulue.
  18. Les étiquettes de lien et de bouton commencent par des mots d'action.
  19. Les titres et sous-rubriques sont courts, simples et descriptifs.
  20. Les mots, expressions et concepts utilisés sont familiers à l'utilisateur lambda.
  21. Les listes numérotées commencent à "1" et non pas "0".
  22. Les sigles et abréviations sont définis au départ.
  23. Les textes des liens sont assez longs pour être compris, mais assez courts pour minimiser leur encombrement (en particulier lorsqu'ils sont utilisés comme une liste de navigation).

Source

Publié par : - Classé dans : Best practices
FBTwitterLinkedIn