Top 10 des erreurs à éviter dans la conception web

Ce post résume les dix erreurs les plus graves à ne pas commettre pour éviter de dérouter vos utilisateurs web. Les conceptions web et HTML catastrophiques ou horribles sont légions, même si de nombreuses atrocités d’utilisabilité sont moins fréquentes qu’auparavant… Découvrez cette liste à éviter autant que faire se peut !

1. Utiliser un mauvais moteur de recherche

Un moteur de recherche trop littéral réduit l’utilisabilité dans la mesure où ils sont incapables de gérer les fautes de frappe, les pluriels, des tirets et autres variantes de termes de la requête. Ces moteurs de recherche sont particulièrement inadaptés pour les utilisateurs âgés, mais ils peuvent devenir une contrainte pour tout le monde.

Un problème connexe survient lorsque les moteurs de recherche priorisent les résultats sur la seule base du nombre de termes de la requête qu’ils contiennent, plutôt que sur l’importance de chaque document. Il est préférable que votre moteur de recherche appelle les meilleures possibilités en haut de la liste – en particulier pour les requêtes importantes, telles que les noms de vos produits.

La recherche est vitale pour l’utilisateur lorsque la navigation échoue. Même si la recherche avancée peut parfois aider, des recherches simples fonctionnent généralement mieux. La recherche devrait être présentée comme une simple boîte, puisque c’est ce que les utilisateurs s’attendent à trouver.

2. Mettre des fichiers PDF disponibles pour la lecture en ligne

Les utilisateurs détestent lire un fichier PDF pendant la navigation, parce qu’il rompt leur surf habituel. Les choses simples comme l’impression ou l’enregistrement de documents sont difficiles car les commandes standards du navigateur ne fonctionnent pas. Les layouts sont souvent optimisés pour une feuille de papier, ce qui correspond rarement à la taille de la fenêtre de navigateur de l’utilisateur. Bye-bye le défilement fluide et Bonjour les polices minuscules. Le pire de tout, le PDF est un amas indifférencié du contenu au sein duquel il est difficile de naviguer.

Le PDF est idéal pour l’impression et la distribution des manuels et des gros documents qui doivent être imprimés. Il doit être réservé à cette fin et tout renseignement qui doit être parcouru ou lu sur l’écran en pages Web réelles doit être converti.

3. Ne pas modifier la couleur des liens déjà visités

Une bonne maîtrise de la navigation passée vous aide à comprendre votre position actuelle, puisque c’est le point culminant de votre voyage. Connaître vos lieux passés et présents rend plus facile la décision de la destination future. Les liens sont un facteur clé dans ce processus de navigation. Les utilisateurs peuvent exclure les liens qui se sont avérées infructueux dans leurs précédentes visites. Inversement, ils pourraient revoir les liens qu’ils ont trouvés utiles dans le passé. Plus important encore, savoir quelles pages les visiteurs ont déjà visité les libèrent involontairement d’une nouvelle visite sur ces mêmes pages, encore et encore…

Ces avantages ne se font que selon une hypothèse importante: les utilisateurs doivent pouvoir faire la différence entre les liens visités et ceux non visités parce que le site les distingue par des couleurs différentes. Lorsque les liens visités ne changent pas de couleur, les utilisateurs présentent plus de désorientation de navigation dans les tests d’utilisabilité et involontairement revisitent les mêmes pages à plusieurs reprises.

4. Ne pas présenter des textes lisibles rapidement

Un mur de texte est très déceptif pour une expérience interactive. C’est intimidant, ennuyeux et pénible à lire.

Écrivez pour une lecture en ligne, pas pour une impression. Pour orienter les utilisateurs dans la lisibilité du texte, vous pouvez utiliser quelques astuces :

  • des sous-titres
  • des listes à puces
  • des mots-clés mis en évidence
  • des paragraphes courts
  • la pyramide inversée
  • un style d’écriture simple, et
  • épurer le texte de termes pompeux.

5. Dimensionner des polices trop petites

Les feuilles de style CSS donnent la possibilité aux sites de désactiver le changement de taille de la police un navigateur Web pour spécifier une taille de police fixe. Environ 95% du temps, cette taille fixe est minuscule, ce qui réduit considérablement la lisibilité pour la plupart des personnes de plus de 40 ans.

Respectez les préférences de l’utilisateur et laissez les redimensionner le texte si besoin. Aussi, spécifiez des tailles de police, en termes relatifs – et non comme un nombre absolu de pixels.

6. Mettre des titres de page avec une faible portée SEO

La recherche est le moyen le plus important des utilisateurs pour découvrir des sites Web. La recherche des moteurs classiques est également l’un des moyens les plus importants des utilisateurs pour trouver leur chemin à travers ces sites Web. Le titre de la page est votre principal outil pour attirer les nouveaux visiteurs sur les listes de recherche et pour aider vos utilisateurs existants à localiser les pages spécifiques dont ils ont besoin.

Le titre de la page est contenu dans la balise HTML et est presque toujours utilisé comme le titre cliquable pour les annonces sur les pages de résultat des moteurs de recherche (SERP). Les moteurs de recherche montrent typiquement les 66 premiers caractères, il s’agit donc vraiment de microcontenu.

Les titres des pages sont également utilisés comme entrée par défaut dans les favoris. Pour votre accueil, vous pouvez commencer par le nom de l’entreprise, suivie d’une brève description du site. Ne commencez pas avec des mots comme Le ou Bienvenue sur, sauf si vous voulez être classée par ordre alphabétique sous la rubrique T ou W.

Pour les autres pages que la page d’accueil, commencez le titre quelques expressions fortes correspondant aux mots clefs qui décrivent les spécificités de ce que les utilisateurs trouveront sur cette page.

Puisque le titre de page est utilisé comme titre de la fenêtre dans le navigateur, il est aussi utilisé comme étiquette pour cette fenêtre dans la barre des tâches sous Windows, ce qui signifie que les utilisateurs avancés se déplacent entre plusieurs fenêtres en fonction d’un ou de deux premiers mots de chaque titre de la page. Si tous vos titres de page commencent avec les mêmes mots, vous avez sévèrement réduit l’utilisabilité de l’utilisation multi-fenêtres de vos utilisateurs.

7. Ajouter des éléments qui ressemblent à des publicités

L’attention sélective est très puissante et les utilisateurs du Web ont appris à ne plus prêter attention à toutes les publicités pour atteindre leur objectif axé sur la navigation.

Malheureusement, les utilisateurs ignorent également les éléments de conception légitimes qui ressemblent à des formes répandues de la publicité. Après tout, quand vous ignorez quelque chose, vous n’allez pas l’étudier en détail pour savoir ce que c’est.

Par conséquent, il est préférable d’éviter toute conception qui ressemble à des publicités. Les implications exactes de ce conseil varieront en fonction des nouvelles formes de publicités, actuellement suivre ces règles:

  • les bannières aveugles signifient que les utilisateurs ne fixent jamais leurs yeux sur quelque chose qui ressemble à une bannière publicitaire en raison de la forme ou la position sur la page,
  • l’évitement animation permet aux utilisateurs d’ignorer les zones qui clignotent ou le clignotement de texte ou d’autres animations agressives,
  • les purges de pop-up signifient que les utilisateurs ferment les pop-up avant même qu’ils aient totalement chargés.

8. Violer les conventions de conception

La cohérence est l’un des principes d’utilisabilité les plus puissants: quand les choses se comportent toujours de la même manière, les utilisateurs n’ont pas à s’inquiéter de ce qui se passera. Au lieu de cela, ils savent ce qui va arriver en se basant sur les expériences antérieures.

Plus les attentes des utilisateurs leur donnent raison, plus ils sentent du contrôle sur le système et donc plus ils l’aimeront. Et plus le système ne répond pas aux attentes des utilisateurs, plus ils auront un sentiment d’insécurité.

Cela signifie qu’ils forment leurs anticipations pour votre site en se basant sur ce qui est généralement fait sur la plupart des autres sites. Si vous déviez, votre site sera plus difficile à utiliser et les utilisateurs risqueront de partir.

9. Ouvrir toujours de nouvelles fenêtres

Les concepteurs ouvrent de nouvelles fenêtres sur la théorie qu’il garde les utilisateurs sur leur site. La stratégie est vouée à l’échec car il désactive le bouton Retour qui est la façon dont les utilisateurs retournent habituellement aux sites précédents. Souvent, les utilisateurs ne remarquent pas qu’une nouvelle fenêtre est ouverte, surtout si elles utilisent un petit écran où les fenêtres sont agrandies pour remplir l’écran. Ainsi, un utilisateur qui tentera de revenir à la page précédente sera déstabilisé à cause du bouton de retour grisé et non cliquable.

Les liens qui ne se comportent pas comme prévu minent la compréhension des utilisateurs de leur propre système. Un lien devrait être une simple référence hypertexte qui remplace la page actuelle par des nouveaux contenus. Quand les utilisateurs veulent que la page de destination apparaisse dans une nouvelle page, ils peuvent utiliser leur navigateur en utilisant la commande “ouvrir dans une nouvelle fenêtre” en supposant, bien sûr, que le lien ne soit pas un morceau de code qui interfère avec le comportement des navigateurs standards.

10. Ne répondre pas aux questions des utilisateurs

Les utilisateurs sont fortement axés sur leur objectif sur votre Web. Ils visitent les sites, car il y a quelque chose qu’ils veulent accomplir, peut-être acheter votre produit. L’échec ultime d’un site web est de ne pas fournir les informations que les utilisateurs recherchent.

Parfois, la réponse n’est tout simplement pas présente et vous perdez la vente parce que les utilisateurs ont supposé que votre produit ou service ne répond pas à leurs besoins. Les spécificités peuvent aussi être enfouies sous une épaisse couche de slogans marketing et creux. Comme les utilisateurs n’ont pas le temps de tout lire, les informations cachées pourraient presque aussi bien ne pas être là, le résultat serait le même : désastreux.

L’un pire exemple de non-réponse aux questions des utilisateurs est de ne pas afficher la liste des prix des produits et services. Aucun site de e-commerce B2C ne ferait cette erreur, mais c’est monnaie courante dans le B2B, où la plupart des solutions d’entreprise sont présentées de sorte que vous ne pouvez pas dire si elles sont adaptées pour 100 ou 100 000 personnes. Le prix est l’information que l’utilisateur utilise pour comprendre la nature d’une offre, et ne pas le fournir perd simplement votre utilisateur ou réduit sa compréhension de votre gamme de produits.

Même certains sites B2C font souvent l’erreur d’oublier les prix dans les listes de produits, tels que les pages de catégories ou les résultats de recherche. Connaître le prix est un élément clé dans les deux situations, il permet aux utilisateurs de différencier les produits et de cliquer sur les plus pertinents.

Source

Tags : , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans : ,

A propos de l'auteur

One comment

Top 5 des Articles les plus lus sur le Blog de l'Ergonomie | Testapic

[…] Lire la suite de l’article… […]

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *