Comment rendre votre site plus tolérant aux erreurs des utilisateurs ?

Cette checklist a pour but d’évaluer si le site permet d’aider à empêcher les utilisateurs de faire des erreurs. Un site est tolérant aux erreurs, si, malgré des erreurs évidentes dans l’entrée de l’utilisateur, le résultat visé peut être atteint avec peu ou pas d’actions correctives du visiteur.

Utilisabilité – Conseils pour la tolérance, l’aide et le feedback sur les erreurs

  1. L’aide FAQ (ou un tutoriel spécifique) décrit étape par étape les instructions pour aider les utilisateurs à effectuer les tâches les plus importantes et courantes.
  2. Il est facile d’obtenir de l’aide au bon moment.
  3. Les conseils sont brefs et sans ambiguïté.
  4. L’utilisateur n’a pas besoin de consulter les manuels d’utilisation ou d’autres informations externes pour utiliser le site.
  5. Le site utilise une page 404 sur mesure qui comprend des conseils sur la façon de trouver la page manquante et des liens vers la page d’accueil et la recherche.
  6. Le site fournit une bonne rétroaction (par exemple les indicateurs de progression) en cas de besoin (par exemple lors de la commande).
  7. Les utilisateurs sont aiguillés dans le choix des produits.
  8. La confirmation de l’utilisateur est nécessaire avant d’effectuer des actions potentiellement « dangereuses » des actions (par exemple la suppression de quelque chose).
  9. Les pages de confirmation sont claires.
  10. Les messages d’erreur contiennent des instructions claires sur ce qu’il faut faire ensuite.
  11. Juste avant d’effectuer l’achat, le site indique à l’utilisateur une page de récapitulatif clair et celle-ci ne sera pas confondue avec une page de confirmation d’achat.
  12. Lorsque l’utilisateur doit choisir entre différentes options (comme dans une boîte de dialogue), les options sont évidentes.
  13. Le site maintient les utilisateurs informés des retards inévitables dans le temps de réponse du site (par exemple lors de l’autorisation d’une transaction par carte de crédit).
  14. Les messages d’erreur sont écrits dans un ton non dérisoire et ne blâme pas l’utilisateur de l’erreur.
  15. Les pages se chargent rapidement (moins de 5 secondes).
  16. Le site fournit un feedback immédiat sur l’entrée ou l’actions de l’utilisateur.
  17. L’utilisateur est averti d’une grande lenteur lors du chargement des pages (par exemple, « Merci de patienter »), et les informations les plus importantes apparaissent en premier.
  18. Des infobulles sont utilisées et elles fournissent une aide supplémentaire utile. Elles ne reproduisent pas simplement le texte de l’étiquette ou le lien.
  19. Quand des instructions sont données, les pages expliquent aux utilisateurs ce qu’ils doivent faire plutôt que ce qu’ils doivent éviter de faire.
  20. Le site montre aux utilisateurs comment effectuer des tâches courantes, le cas échéant (par exemple avec des démonstrations ou tutoriels de la fonctionnalité du site).
  21. Le site fournit des informations (par exemple « Le saviez-vous? ») qui aide l’utilisateur à apprendre à utiliser le site.
  22. Le site fournit une aide contextuelle.
  23. L’aide est claire et directe et exprimée simplement dans un langage clair et sans jargon.
  24. Le site fournit des informations claires quand une tâche a été achevée avec succès.
  25. Les instructions importantes restent à l’écran lorsque cela est nécessaire, et il n’y a pas de temps morts demandant à l’utilisateur d’écrire des informations.
  26. La loi de Fitts est respectée (la distance entre les commandes et leur taille est appropriée, avec une taille proportionnelle à la distance).
  27. Il y a suffisamment d’espace entre les actions cibles pour empêcher l’utilisateur de cliquer plusieurs cibles ou d’effectuer un clic incorrect.
  28. Il y a un interligne d’au moins 2 pixels entre les éléments cliquables.
  29. Le site explicite clairement le moment et le lieu où une erreur s’est produite (par exemple quand un formulaire est incomplet en soulignant les champs manquants).
  30. Le site utilise des méthodes de sélections appropriées (par exemple des menus déroulants) comme une alternative à la saisie.
  31. Le site fait un bon travail de prévention pour éviter à l’utilisateur de faire des erreurs.
  32. Le site invite l’utilisateur à corriger une entrée erronée (comme sur Google « Voulez-vous dire…? »).
  33. Le site s’assure que les tâches effectuées ne sont pas perdues lors d’une erreur de l’utilisateur ou du site.
  34. Les messages d’erreur sont écrits dans un langage simple avec une explication suffisante du problème.
  35. Le cas échéant, l’utilisateur peut différer la réparation des erreurs plus tard dans la tâche.
  36. Le site peut fournir plus de détails sur les messages d’erreur si nécessaire.
  37. Il est facile de défaire, d’annuler et de refaire des actions.

Source

Tags : , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *