Utilisabilité – 4 idées pour améliorer les formulaires de site Internet

Avez-vous un sentiment de malaise que vos formulaires ne fonctionnent pas aussi bien qu’ils le devraient ? Ou vous êtes tout simplement à la recherche de moyens de les rendre encore plus performant ? Vous vous demandez comment baisser vos taux d’abandon. Voici quatre idées pour la conception d’un meilleur formulaire de site Internet.

1. Moins de mots

La plupart des formulaires en ont beaucoup trop. Essayez de les réduire de moitié.

2. Objectif clair et communiqué

Peu de gens remplissent des formulaires pour le fun. C’est un effort et les créateurs de formulaires ont besoin de justifier cet effort et vous devez garder à l’esprit ce que va gagner votre visiteur en remplissant ce formulaire. Donc, assurez-vous que vous avez compris :

  • Pourquoi vous êtes en train de leur demander de remplir le formulaire,
  • Pourquoi ces visiteurs pourraient vouloir remplir le formulaire,
  • Si ces 2 propositions sont en ligne l’une avec l’autre.

Si il y a un écart entre les objectifs des utilisateurs et le vôtre, alors vous devrez trouver une courte explication convaincante pour combler cet écart.

3. Validation douce

Les formulaires papier permettent aux utilisateurs de saisir tout ce qu’ils pensent pour accomplir le but du formulaire. Cela signifie que si leur réponse particulière se trouve être inattendue, ils peuvent encore remplir le formulaire et poursuivre. Mais s’ils manquent un champ ou si l’écriture est illisible, alors l’erreur reste simplement présente jusqu’à ce que le formulaire soit traité.

Sur les formulaires Internet, nous avons la capacité de vérifier les données que l’utilisateur entre et (nous l’espérons) les guider vers de meilleurs résultats. Il y a trois options :

  1. Pas de Validation : il n’y a pas d’avertissement et la formulaire accepte n’importe quelle entrée.
  2. Validation Objective : le formulaire ne permettra pas à l’utilisateur de continuer tant que les données correctes ne sont pas entrées.
  3. Validation Douce : la forme avertit l’utilisateur que les données sont manquantes ou erronées, mais l’utilisateur peut continuer.

Optez pour aucune validation est le programme le plus facile, mais induire les utilisateurs en erreur s’ils remplissent des erreurs mineures par inadvertance.

Pensez aux raisons commerciales pour chaque validation. Si vous avez une validation stricte, alors vous risquez de perdre certains utilisateurs dont les circonstances sont un peu différentes de ce que vous aviez prévu.

Les validations douces sont les plus difficiles à programmer mais peuvent fournir la meilleure expérience utilisateur, car les utilisateurs peuvent renseigner de véritables champs et toujours entrer des données même si leur réponse ne correspond pas exactement avec vos idées prédéfinies. Si vous avez trouvé des taux inacceptables d’abandon, alors envisagez d’inclure certaines validations douces sur les points où ils s’en vont.

4. Testez le formulaire avec des utilisateurs réels

Si vous faites déjà des tests d’utilisabilité sur tous vos formulaires de site Internet, félicitations vous êtes sur la bonne voie ! Si non, alors vous seriez surpris de savoir combien vous pourriez en apprendre. Demandez à certains utilisateurs réels de votre audience cible de tenter de remplir votre formulaire via un test comme ceux pratiqués sur Testapic. Regardez comme ils le remplissent, et demandez-leur de vous dire ce qu’ils pensent de l’action qu’ils mènent à travers elle. Analyser un travail d’utilisateur réel sur votre formulaire est la meilleure façon de découvrir où il marche, et plus important de savoir où il échoue.

Tags : , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *