Pourquoi & comment user-tester vos concurrents ?

user-tester vos concurrents

13 Février 2015 @ 11:05

Vous êtes libre de tester n'importe quel site Web avec Testapic ! Contrairement aux solutions qui nécessitent une modification du code source du site à tester (souvent insertion d'un Javascript et donc toutes les contraintes liées à l'intervention de l'IT), avec les tests utilisateurs de Testapic aucun script à installer et aucune intervention technique n'est nécessaire.

Cela ouvre le champ des possibles notamment pour analyser le comportement des utilisateurs sur les sites de vos concurrents et ainsi :

  • benchmarker les best practices du marché,
  • tester les nouvelles fonctionnalités de vos concurrents directs (et vous permettre de savoir si elles sont vraiment de bonnes idées ? si elles répondent vraiment aux attentes des utilisateurs),
  • connaître leurs faiblesses,
  • alimenter le cahier des charges d'une refonte en recueillant les bonnes idées du secteur…

Ah... là, cela commence certainement à vous intéresser.



Si vous vous limitez seulement à tester votre site ou votre application, vous passerez certainement à côté d'un aspect très puissant des tests utilisateurs. Cet article va vous montrer pourquoi vous devriez tester les sites de vos concurrents et comment vous pouvez le faire efficacement.

Le test successif

Lors de la réalisation de tests utilisateurs, il est possible de demander aux utilisateurs de parcourir successivement 2 sites Internet (ou plus) et leur demander d'accomplir les mêmes tâches sur ces sites. Vous pouvez par exemple demander aux utilisateurs sur une page de résultats Google de parcourir une liste de sites dont le vôtre (en 1er, 2ème ou dernier, …) et d'accomplir une liste de tâches que vous souhaitez évaluer.

L'avantage de cette méthode est de réduire le nombre d'utilisateurs sollicités dans le cadre du test utilisateur tout en élargissant le périmètre du test réalisé.

Attention toutefois à un biais possible lors de la réalisation ce type de test : tester successivement une série de sites avec la même liste de tâches a pour effet de multiplier par 2, 3 ou X la durée du test. De plus, les utilisateurs qui auront rencontré un problème sur le 1er site trouveront peut être plus instinctivement un moyen de le contourner sur les sites suivants, ce qui peut biaiser leurs retours.

Dans ces conditions, la qualité de la donnée et des retours récoltés sur les derniers sites sera certainement moindre que pour les 1ers en raison de la lassitude des utilisateurs et de leur effet d'apprentissage sur la complétion d'un formulaire spécifique. Cette méthode est donc recommandée dans le cadre d'un 1er test, une étude préliminaire ou pour les sociétés souhaitant dédier un très faible budget aux tests utilisateurs.

Le test de comparaison directe

Vous l'aurez sans doute anticipé, la méthode suivante est de réaliser des tests spécifiques pour chacun de vos concurrents. Il est tout à fait possible de tester votre site avec, par exemple le top 3 de vos concurrents. Imaginons que vous souhaitez tester votre processus de checkout, il est possible de tester votre site sur une vague d'utilisateurs et de solliciter d'autres vagues d'utilisateurs (au profil identique) pour réaliser un test sur chacun de vos concurrents.

Les avantages de cette méthode sont notamment de :

  • limiter les biais liés à l'apprentissage possible des utilisateurs,
  • réduire le périmètre des tests et donc s'assurer de la qualité des données récoltées,
  • évaluer votre site et les sites de concurrents avec des métriques fiables et comparables (temps passés pour accomplir une tâche, nombre d'URL parcourues, nombre d'erreurs générées, etc.),
  • analyser les différentes fonctionnalités présentes de façon hétérogène chez vos concurrents.

Cette méthode est particulièrement utile pour garder une trace des progrès réalisés sur une période donnée et tracer un baromètre des retours utilisateurs afin de se positionner par rapport à des concurrents directs.

Le test de version ou de fonctionnalités

Le périmètre de ce test est plus réduit que les tests décrits précédemment car il a pour but de se concentrer uniquement sur la comparaison de fonctionnalités / zones entre votre site et celui de concurrents (ex : un système de recherche, de filtre, une descente produit, etc.).

Votre boss est peut être persuadé que la nouvelle fonctionnalité implémentée chez votre concurrent est une idée de génie mais vous en doutez ? Ou au contraire, vous n'arrivez à pas à obtenir l'adhésion de vos collaborateurs suite à une idée géniale que l'un de vos concurrents a eue et que vous souhaiteriez répliquer / améliorer.

Le test de fonctionnalités vous permettra de façon très rapide de réaliser si ces idées sont réellement ingénieuses ou si elles résultent plutôt d'un fantasme marketeux dont les utilisateurs n'ont que faire.

De façon incrémentale, ce type de test peut aussi se décliner sur différentes versions d'une page réalisée. Le test peut concerner une page en production VS une page en cours de maquettage pour s'assurer de l'adéquation de la conception avec les attentes réelles des utilisateurs et du gain réel qui pourra en être attendu.

La donnée source idéale : le panel tiers

Vous vous dites sûrement que vous pouvez réaliser ce test par vous même en vous rendant sur le site de vos concurrents et en les analysant. Faux. Il est essentiel de réaliser ce type d'analyse avec un oeil neuf qui ne sera pas biaisé par une expertise métier et qui correspondra en réalité à la cible des utilisateurs attendus sur ce site. Demander l'avis de votre équipe aura le même effet.

Vous pouvez aussi demander l'avis de vos proches mais rappelez-vous que les gens sont souvent trop gentils. Ils manqueront (inconsciemment ou non) de neutralité pour ne pas heurter votre sensibilité ou au contraire ils pourraient se lâcher sur certains points sans fondements avérés pour vous faire passer certains messages.

Trop de critiques ou pas assez… Le recours à un recrutement personnel sur des proches peut souvent créer des retours biaisés ; c'est pourquoi il est préférable de faire appel à un panel tiers et neutre correspondant à votre public cible (ex : des femmes enceintes entre 25 et 35 ans ou ayant un enfant de moins 2 ans).

Contactez l'équipe Testapic pour commencer le 1er test de vos concurrents. Avec un plan d'action aussi pointu, vous pourrez faire la danse du ventre à votre prochaine réunion de CO-DIR et proposer des tests utilisateurs...

Crédits photo : Sebastiaan ter Burg

Publié par : - Classé dans : Best practices
FBTwitterLinkedIn