Les lois de Gestalt : Comment améliorer votre expérience utilisateur ? (Partie 3)

Cet article est le 3ème opus consacré aux Lois de Gestalt (Lois de Gestalt Partie 1 et Lois de Gestalt Partie 2) et rappellent de quelques principes de base utiles lors de la conception d’un site Web. Dans les deux précédents volets, nous avons parlé de plusieurs lois de Gestalt, leur mise en oeuvre et/ou leur prise en compte avant d’initier des tests utilisateurs de site Web. Voici les autres lois de Gestalt dans cet article : la loi de simplicité, la loi de symétrie et la loi de l’expérience.

Loi de simplicité

La loi de la simplicité indique que les éléments sont toujours perçues de la manière la plus simple possible. En outre, la simplicité de l’ensemble souligne l’importance de caractéristiques frappantes. Ceci peut être utilisé comme un avantage sur un site Internet pour focaliser l’attention des utilisateurs sur une zone ou un point en particulier. Conserver l’essentiel et mettre l’accent sur ce qui importe vraiment sont des règles à suivre dans le cadre de cette loi de simplicité.

Capture d'écran de la page de Google Chrome

Loi de symétrie

Cette loi intègre le fait que les utilisateurs préfèrent en générale les apparences symétriques à celles asymétriques. Les objets symétriques ou suivants un ordre sont associés à des aspects positifs tels que la stabilité, la cohérence et la structure. Les organisations asymétriques donnent une impression plutôt négative, comme quelque chose manquant ou dénué d’équilibre. Bien entendu, un site Web ne peut jamais être complètement symétrique, et ce n’est pas du tout le propos, mais il est recommandé de prêter attention à la symétrie perçue. Ainsi, la symétrie ne doit pas nécessairement être créée par le contenu, mais aussi par des éléments esthétiques tels que la couleur ou des éléments de conception.

Capture d'écran de produits proposés par Mozilla

Loi de l’expérience

Une autre loi de Gestalt qui peut être très utile est la loi de l’expérience. Elle se base sur le fait que l’on peut s’attendre à ce que les utilisateurs utilisent leurs connaissances et expériences antérieures pour comprendre certains éléments. Un exemple courant est l’oubli d’une lettre dans un mot. Si une lettre vient à manquer dans un mot usuel (faute de frappe ou faute d’orthographe), nous sommes toujours en mesure d’identifier le mot correct et de le lire. Pourquoi ? Parce que nous avons mémorisé ce mot et que l’on ne regarde pas chaque lettre individuellement.

Conclusions

Au cours des 3 articles axés sur le thème de lois de Gestalt, nous avons mis en évidence quelques lois et nous avons été en mesure de les relier à des exemples réels. Les lois de Gestalt comprennent encore surement plus de principes intéressants et applicables à la conception d’un site Web. Nous vous encourageons à partager ces principes avec nous et nos lecteurs en commentant ce post.

D’un point de vue général, nous pouvons conclure que les lois de la Gestalt nous donnent quelques bons conseils sur la manière de regrouper des éléments liés, de pointer l’attention sur les éléments qui sont importants, ou de créer une impression d’équilibre et de stabilité.

Source

Tags : , , , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans : ,

A propos de l'auteur

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *