Décrire les Tâches et Questions pour les Tests d’Utilisabilité

Les tâches de test d’utilisabilité sont le au coeur d’un test d’utilisabilité. Ces tâches déterminent les éléments d’un système que les participants au test voient et avec lesquels ils interagissent. Les tâches de test d’usabilité sont tellement critiques que certaines personnes font valoir qu’elles sont encore plus importantes que le nombre de participants que vous utilisez : il semble que le nombre de tâches effectuées par les participants est un facteur tout aussi déterminant que le nombre de participants pour trouver des problèmes et des solutions dans un test d’utilisabilité .

Pour découvrir les problèmes avec les tâches lors d’un test d’utilisabilité, les participants à ce test d’usabilité doivent être motivés : ils ont besoin de croire que les tâches sont réalistes et ils doivent vouloir les réaliser. Alors, la question est comment créer des tâches de test qui vont permettre de motiver et d’engager les testeurs ?

Les tâches test d’utilisabilité vont être classées en 6 catégories différentes. Vous n’avez pas besoin de créer des tâches dans chacune de ces catégories – il vous suffit de revoir les catégories et de décider quel type de tâches est le mieux adapté pour motiver vos participants.

Les 6 catégories sont les suivantes :

  • La Chasse au trésor
  • La Chasse au trésor Inversée
  • Les Tâches auto-générées
  • La Partie auto-générée
  • Les Tâches « dans la peau »
  • Les Tâches de Dépannage

Examinons chacune de ces tâches un peu plus en profondeur :

La chasse au trésor

Ce type de tâche est une excellente façon pour vous de savoir si les utilisateurs peuvent effectuer des tâches avec votre système. Avec une tâche chasse au trésor, vous demandez aux utilisateurs de faire quelque chose qui a une réponse claire et idéale : un exemple de ce type de tâche (pour un site web qui vend des bagages) pourrait être: «Vous voyagez à l’étranger le mois prochain et vous recherchez un sac de bonne taille que vous pouvez prendre comme bagage à main. Vous voulez que le sac soit aussi grand que possible tout en respectant au maximum de la compagnie aérienne dimensions bagages (56cm x 45cm x 25cm). Vous avez un budget de 120 euros. Quel est le sac le plus approprié, vous pouvez obtenir ? “Avec une tâche chasse au trésor, il y aura bien une réponse parfaite à la façon d’un quiz. L’équipe de conception pourra trouver la meilleure solution à cette tâche et ensuite voir si les testeurs peuvent la trouver eux-aussi.

La Chasse au trésor Inversée

Avec ce type de tâche, vous montrer aux testeurs la réponse – par exemple une image de ce qu’ils doivent trouver – et puis demandez-leur d’aller sur le moteur de recherche ou de l’acheter. Par exemple, si vous testez une application de photos, vous pouvez montrer aux testeurs une image que vous souhaitez situer et puis demandez-leur de le trouver en cherchant leurs propres mots clés. Ce genre de tâche fonctionne très bien si vous pensez qu’une description textuelle de la tâche peut donner trop d’indices.

Les Tâches Auto-générés

La chasse au trésor et son inverse fonctionne très bien lorsque vous savez ce que les consommateurs veulent faire avec votre site web. Mais que faire si vous en êtes moins sûr ? Dans cette situation, essayez une tâche auto-générée. Avec ce type de tâche, vous demandez aux consommateurs ce qu’ils s’attendent à voir sur votre site (avant de le leur montrer), et puis vous tester ce scénario. Par exemple, vous pourriez tester l’évaluation d’un site de billetterie sur des amateurs de théâtre. Vous commencez la session en interrogeant les consommateurs et leur demandant ce qu’ils s’attendent à pouvoir faire avec le site. Par exemple, vous pourriez récupérer les informations suivantes : « réserver des billets pour un spectacle », « savoir les pièces qui marchent » ou « savoir où se garer »…

Dans un second temps, vous prenez alors chacune des tâches et demandez au testeur de préciser chacune d’entre elle. Par exemple, pour la tâche « réserver des billets pour un spectacle », vous aurez envie de savoir quel type de spectacles ils préfèrent, une pièce de théâtre, une comédie musicale ou un stand-up ? Combien de billets voudraient-ils réserver ? Quel jour ? Pour une soirée ou un spectacle en matinée ?

Votre travail consiste à aider les testeurs à réfléchir vraiment à leurs besoins avant de les laisser libres avec votre site, afin de vous assurer que la tâche est réaliste.

La Partie auto-généré

Ces tâches fonctionnent bien lorsque vous avez une bonne idée des principaux éléments que les consommateurs veulent faire sur votre site mais vous en êtes moins sûr dans le détail. Avec une partie auto-généré, vous pouvez définir un objectif global (par exemple, « analyser votre consommation d’électricité ») et ensuite demander aux testeurs de combler les lacunes. Par exemple, vous pouvez le faire en demandant aux consommateurs de soumettre des données lors du test (comme des éléments de leurs factures d’électricité passées) et en leur permettant d’interroger leurs propres données qui ont un intérêt. Cette partie est plus sensible car elle nécessite d’apporter des informations personnelles sur les testeurs.

Les Tâches « dans la peau »

Un problème avec les tâches du test d’utilisabilité, c’est que vous voulez que les testeurs effectuent les tâches de façon aussi réaliste que possible. Mais il y a une grande différence entre faire semblant d’acheter des vacances en Espagne et vraiment effectuer l’achat d’un séjour en Espagne. Peu importe leur bonne intention, les participants savent que, s’ils se trompent, il n’y a pas de conséquences. Testapic atténue ce risque en rémunérant de façon très attractive ses testeurs.

Vous pouvez aussi atténuer ce risque en donnant aux participants l’argent réel à consacrer à la tâche. La meilleure façon de le faire avec un site web e-commerce est tout simplement de donner aux participants un bon échangeable pour passer lors du test ou de rembourser leur carte de crédit après avoir effectué un achat.

Une autre approche pour d’autres systèmes est d’inciter le participant avec le produit lui-même. Par exemple, si vous testez une imprimante grand format qui crée des affiches photographiques, vous pouvez demander aux gens d’apporter leurs photos numériques et les amener à utiliser l’imprimante pour créer l’affiche qu’ils veulent. L’affiche elle-même devient alors incitative pour que le testeur soit vraiment partie prenante dans le test.

En plus de s’approcher le plus possible d’un comportement réaliste, cette approche vous donne également la confiance des testeurs car leur motivation est basée sur le produit que vous testez.

Les Tâches de dépannage

Elles sont une catégorie particulière du test parce que les gens peuvent ne pas être en mesure d’articuler leur tâche eux-mêmes.

Il serait trompeur de donner à un testeur une tâche écrite que vous avez préparée à l’avance puisque, par nature, cette tâche consistera à décrire le problème qui doit être résolu. Par exemple, un téléphone mobile peut afficher un message d’erreur obscur si la carte SIM est mal insérée ou un système de navigation GPS peut ne pas s’allumer. En ce qui concerne le consommateur, le produit n’est tout simplement pas en état de marche et ils ne savent pas pourquoi.

Pour ces situations, il est logique d’essayer de recréer le problème avec le produit et demander ensuite à l’utilisateur de le résoudre – soit en commençant par l’aide des blogs et forums sur Google ou grâce à des FAQ de votre entreprise. Vous obtenez alors une très bonne vision de la terminologie que les testeurs utilisent pour décrire la question spécifique, ainsi que la manière dont votre documentation peut aider à résoudre un problème en temps réel.

Conclusion sur les Tâches et Questions pour les Tests d’Utilisabilité

Nous avons constaté que les tâches auto-générées semblent bien fonctionner pour beaucoup de nos clients. C’est pourquoi Testapic met à la disposition de ses clients une liste de questions et tâches prédéfinies et adaptées aux problématiques courantes pour les aider à gagner du temps dans la rédaction de leur scénario de test d’utilisabilité.

Tags :

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *