7 moyens d’améliorer les carrousels sur desktop et mobile

En 2012 et 2013, les carrousels étaient très à la mode, mais aujourd’hui, beaucoup de concepteurs hésitent à les utiliser. La conséquence de nombreuses études (de University of Notre Dame ou du Nielsen Groupe) qui montrent qu’un carrousel pose des problèmes d’engagement et de taux de clics.

Cependant, ces études mettent en évidence les problèmes en surface de l’expérience utilisateur mais n’en approfondissent pas les causes.

Pour aller plus loin, les conséquences de l’utilisation des carrousels ont été analysées, du point de vue de la prise de décision, de l’engagement et du taux d’achat des utilisateurs. Il en ressort des avantages et des inconvénients propre à chaque situation : la décision d’utiliser un carrousel ou non doit se faire au cas par cas, selon l’industrie, la marque et la cible du site.

1) Les flèches perturbent l’expérience utilisateur

L’analyse de cartes de chaleur issues de divers sites indique que les visiteurs interagissent beaucoup avec les flèches situées de part et d’autres d’un carrousel.

Ils se concentrent tellement sur ces boutons et sur les animations quand les panneaux défilent qu’il en oublient le contenu. Aussi, les taux de clics et d’engagement sont très bas sur un carrousel qui contient ce type de flèches.

2) Non au carrousel pour la présentation de produits

Pour parcourir des produits, un carrousel est tout sauf pratique. Il n’aide pas non plus à faire un choix d’achat. À la place, les utilisateurs sont souvent trop occupés à activer le carrousel pour se concentrer sur les produits affichés. Ils passent de précieuses secondes à essayer de parcourir laborieusement tous les produits exposés et à retourner à celui qui leur convenait.

En fin de compte, pour que des utilisateurs cliquent sur des produits, mieux vaut simplement de simples images statiques et des bannières avec peu d’options qui marcheront bien mieux.

3) Oui au carrousel pour l’image de marque et les offres

Si c’est une mauvaise idée pour proposer les produits, un carrousel fonctionne plutôt bien pour présenter une marque. Si les utilisateurs y trouvent de beaux visuels qui montrent des clients heureux, accompagnés de courts textes accrocheurs, cela peut aider à développer une bonne perception de la marque.

4) Pas terrible pour les sites desktop

Tous les résultats précédents sont basés sur des tests utilisateurs sur site desktop, mais à l’analyse de tests réalisés sur mobiles et tablettes, d’autres données apparaissent…

5) … mais bon résultats sur mobile !

Un carrousel fonctionne bien mieux sur mobile ! Un écran tactile permet de le faire défiler par glissement du doigt, ce qui améliore fortement l’ergonomie : plus intuitif et agréable que de cliquer frénétiquement sur des flèches pour trouver ce que l’on recherche…

Une condition toutefois : montrer des images. De belles images. Des analyses menées sur tous types de sites montrent que les utilisateurs adorent cliquer sur des images quand ils sont sur un écran tactile. Un carrousel en montrant plusieurs va donc recevoir beaucoup d’interactions.

6) Un maximum de 4 panneaux

Il est conseillé de ne pas créer un carrousel contenant plus de 4 panneaux. Si cette limite est respectée, alors dans la plupart des cas les 4 panneaux recevront de l’attention. Au-delà, les taux de clics diminuent rapidement.

Une idée par slide...

7) Un panneau = une idée

La taille des écrans de téléphone étant limitée, un carrousel s’affichant sur cette plateforme devra rester clair et épurée.

Les panneaux ne doivent jamais afficher plusieurs messages. De plus, chacun d’entre eux doit se limiter à un court texte avec un call-to-action. Par ailleurs, la plupart des utilisateurs aiment zoomer sur ce type de support, il faut donc leur laisser cette possibilité.

Librement inspiré de l’article Are Web Carousels Out? (7 Tips for Mobile & Desktop Optimization)

Photo de Juanedc sur Flickr

Tags : , , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans : ,

A propos de l'auteur
Rodolphe
Responsable UX chez Testapic
Twitter Site Web

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *