6 leçons apprises en observant des utilisateurs de l’application Paper

Que se passe-t-il quand Facebook se met au mobile … ? Voilà la naissance de Paper ! Avec une note supérieure à 4 sur l’App Store pour plus de 3 000 commentaires, il est clair que Paper est devenue très rapidement une application sur laquelle compter.

Pour analyser le succès de l’application Paper, une étude a été menée avec 105 testeurs mobiles par le site UserTesting qui réalise des tests utilisateurs distants aux USA. Il faut donc prendre en compte le fait que ces retours sont conditionnés par les usages américains.
Voici ce qu’il en est ressorti :

  • Les utilisateurs aiment les tutoriels guidés qu’ils peuvent activer et désactiver.
  • Les utilisateurs apprécient le faible nombre d’éléments de navigation.
  • Les utilisateurs veulent organiser leur fil d’actualités.
  • Les utilisateurs sont ravis par les animations subtiles.
  • Les utilisateurs n’aiment pas être distraits lorsqu’ils naviguent sur leurs contenus.
  • Les utilisateurs veulent très souvent partager ce qu’ils aiment avec leurs amis.

Leçon 1 : Les utilisateurs aiment la possibilité d’activer et de désactiver les tutoriels

UserTesting a demandé aux participants de l’étude de télécharger Paper et de l’essayer. Presque immédiatement, ils ont apprécié le tutoriel qui s’est lancé au démarrage de l’application. Bien que le tutoriel soit très utile pour apprendre à se servir l’application, la plupart des testeurs voulaient vérifier leur progrès de manière autonome, et trouver un moyen d’activer et de désactiver ce tutoriel à leur guise. Petite mise en garde pour les designers : de nombreux utilisateurs n’apprécient pas les dispositifs qui se lancent automatiquement…

Ponysyd :

« J’ai trouvé le tutoriel très utile (j’aurais été très perdu sans lui) et je pense que c’est une très bonne fonctionnalité. La manière dont il s’affiche lorsque que vous réalisez une action pour la première fois sur l’application est vraiment fun, et on a l’impression que le guide est toujours à disposition. »

Leçon 2 : Les utilisateurs apprécient le faible nombre d’éléments de navigation.

L’application Paper est basée sur une conception simpliste, ne contenant que les éléments strictement nécessaires aux utilisateurs. Pas de bouton, pas de menu déroulant, ni de lumières ou de clignotements. Il ne reste que l’utilisateur et son fil d’actualités. En se basant exclusivement sur ​​les gestes naturels des utilisateurs de mobiles, l’application a réussi à se débarrasser des éléments susceptibles de perturber les utilisateurs afin de leur permettre de se concentrer sur le contenu. Dans l’ensemble, il n’a pas fallu beaucoup de temps aux utilisateurs pour apprendre à utiliser l’application, et celle-ci a été vraiment appréciée dans la majorité des cas.

chemohill :

«C’est beaucoup plus facile à lire que sur l’application de base et plus facile que sur le site mobile. Il est plus facile de naviguer à travers les news et j’aime la possibilité d’alterner entre différents types d’actualités (headlines, LOL, etc.). »

Leçon 3 : Les utilisateurs veulent organiser leur fil d’actualités.

Comme le réseau social est envahi par toujours plus de contenu, il est logique que Facebook soutienne ses éditeurs. Dans sa première itération de cette application newspaper, Facebook a présenté les sections. Ces nouvelles collections présentent des actualités réparties selon les principales publications de la presse et de marques reconnues. Lorsque  l’application en était encore à ses débuts, il était clair que les utilisateurs étaient optimistes quant à l’ajout de nouvelles actualités dans leur expérience Facebook. Au niveau des fonctionnalités, ils ont adoré la possibilité de glisser et déposer les articles qui leur plaisaient le plus dans leur fil d’actualités. Les idées ont été nombreuses lorsqu’il a été question de proposer des améliorations pour cette fonctionnalité. Si cela devient une autre façon pour Facebook de promouvoir le « payer pour jouer » ces fils d’actualités risquent de devenir moins intéressants pour les utilisateurs, mais pour l’instant ils connaissent un très grand succès.

dracasey :

« J’ai aussi beaucoup aimé le fait de pouvoir retrouver dans une même application les news, des informations sur le sport, la technologie, la photographie, etc… le tout uniquement avec mon fil d’actualités Facebook. Il y a vraiment tout ce que vous pourriez vouloir lire, et en un seul endroit».

Leçon 4 : Les utilisateurs adorent les animations subtiles.

Avec un simple mouvement de doigt, les utilisateurs sont capables d’accéder à l’intégralité des contenus en plein écran. Une fonctionnalité tout simplement géniale, d’après les utilisateurs. Un simple appui vers le bas et ils sont redirigés vers leur fil d’actualités. Facile, efficace, et amusant. Exactement ce à quoi la lecture de news devrait toujours ressembler.

benetherington :

« J’ai aimé la fluidité et la sensation de facilité. J’avais vraiment l’impression d’être dans un film de science-fiction ».

Leçon 5 : Les utilisateurs n’aiment pas être distraits lorsqu’ils naviguent sur leurs contenus.

Cela peut sembler évident, mais l’application de Facebook montre que le contenu est toujours roi. Comme pour l’application Facebook originale, les contenus sponsorisés et les news apparaissent avec un nom et un logo. La reconnaissance est là, mais reste discrète. Les utilisateurs ont vraiment apprécié le design épuré et l’interface simplifiée.

andrea8090 :

« Cela va transformer la façon dont je consomme les news sur Facebook. C’est tellement plus facile de lire des articles, et on a l’impression de vivre une expérience unique et fluide au lieu de lire un contenu saccadé».

Leçon 6 : Les gens veulent très souvent partager ce qu’ils aiment avec leurs amis.

Avec le développement des « like », des +1 et des RT, l’expérience recherchée est toujours une expérience sociale et de partage avant tout. Voir les mises à jour des statuts de ses amis, regarder leurs photos et lire leurs commentaires… Ces actions étaient toujours très prisées avec la nouvelle application. Bien que Paper ait raté le coche sur certains éléments clés du partage (impossibilité de mentionner des amis dans les mises à jour de statuts, ou de partager facilement un contenu favori avec un ami en particulier), la consommation et le partage de contenus n’en demeurent pas moins une source de satisfaction inépuisable.

krs10813 :

« J’apprécie beaucoup qu’il soit toujours possible de regarder les profils de ses amis, de voir les notifications, le fil d’actualités, et puis il y a tellement de choses intéressantes à voir et que l’on veut partager. Tout ça rend l’expérience de FB plus divertissante et intéressante ».

Librement traduit de l’article : Six UX Lessons Learned from the New Facebook App, Paper

Tags : , , , , , , ,

Vous avez aimé ? Partagez !

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter mensuelle. Désinscription en 1 clic.

Ces articles peuvent vous intéresser

Classé dans :

A propos de l'auteur
Rodolphe
Responsable UX chez Testapic
Twitter Site Web

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *