5 raisons de proposer des tests utilisateurs à vos clients

bwki71ap-y8-tim-gouw

8 Mars 2017 @ 11:14

Quelles que soient les ambitions de votre client (vente, prospection, diffusion d’informations, recueil de datas etc..), se confronter à l’avis des utilisateurs sera toujours une expérience riche en enseignements.

Cet article présente 5 raisons pour lesquelles vous devriez oser proposer des tests utilisateurs à vos clients.

1. Laissez le mauvais rôle aux utilisateurs

Développer et entretenir des relations avec un client n'est pas toujours aisé. Alors lorsqu'il vous faut leur dire que leur site web, application mobile ou prototype présente quelques incohérences, cela peut vite refroidir vos relations, même si c'est votre rôle et qu'ils vous payent pour ça.

Un moyen efficace de contourner cette étape délicate est de laisser la parole aux utilisateurs.

Mettez votre client face à une vidéo d'un utilisateur qui réalise une tâche clé sur l’interface et observez le chercher, se perdre, échouer, ou pire encore, penser qu’il a réussi (faux succès) et comme par magie, vous n'aurez plus besoin d'argumenter. L'impartialité et la spontanéité des testeurs sont difficiles à remettre en question.

Il ne vous reste plus qu'à vous centrer sur les points positifs : les axes d'amélioration.

2. Les analytics, ce n’est pas automatique

analytics

Les analyses d’audiences représentent un bon moyen de recueillir des données quantitatives sur ce que font les utilisateurs sur une interface (les pages les plus visites, les taux de conversion, les taux de rebond etc…). Elles vous permettront de répondre la question « Que font les utilisateurs sur mon site ? ».

C’est déjà un très bon début ! Mais si vous souhaitez comprendre et améliorer le site et/ou application de votre client, il vous faut connaitre les raisons de leurs comportements. Répondre au « pourquoi ? » est plus difficile et souvent plus important pour votre client.  « Pourquoi les utilisateurs se comportent-ils ainsi sur mon site / sur cette page ? ».

Les tests utilisateurs vous permettront d’une part de comprendre des points de fuites et donc d’interpréter les analytics avec des données qualitatives et d’autre part, d'identifier les points à améliorer.

3. Accédez aux utilisateurs finaux

final-user

Qui mieux que Renault peut entretenir votre Renault ?

Et bien pour une interface c’est exactement la même chose : les utilisateurs sont les mieux placés pour vous fournir des feedbacks sur leurs expériences de navigation et sur leurs besoins et attentes.

C'est d'autant plus vrai que certaines interfaces (notamment les interfaces métiers) s'adressent à une population particulière, et que même si vous êtes un excellent caméléon, vous ne pourrez pas vous mettre à la place de l'utilisateur final.

Lors des tests utilisateurs, vous pouvez définir vos critères de ciblage (genre, âge, géolocalisation, hobbies, fréquence d’achat, métiers etc..) afin de faire tester l'outil uniquement par le panel cible (clients ou prospects).

4. Les tests utilisateurs ne ralentissent pas le projet

speed

Les tests utilisateurs en présentiel consistent à recevoir les utilisateurs un par un (entretien 1-to-1) ou en groupe (focus group) dans un laboratoire de test où l'on recrée des conditions d'utilisation les plus proches de l’environnement réel. Généralement, sur un panel de 10 à 15 testeurs, il se déroulent avec un modérateur (ergonome, UX designer, etc.) qui anime et oriente le test. Et effectivement, c’est une solution qui peut devenir chronophage.

Les tests utilisateurs à distance, s'ils sont menés de façon asynchrones (plusieurs utilisateurs peuvent réaliser le test en même temps) et non modérés (sans présence du modérateur), ne durent que quelques heures ou jours et permettent d'atteindre un nombre d’utilisateurs beaucoup plus large. Les tests sont réalisés dans des conditions réelles d’usage : l’utilisateur utilise son propre matériel (diversité des devices) dans son environnement habituel. La non modération tend à effacer certains biais notamment ceux liés à la désirabilité sociale.

What else ? Allez, un dernier argument...

5. C'est un outil de communication de la mort qui tue 

ask-more

Il n’est pas toujours évident de prendre du recul sur son projet et d’oser le confronter aux regards des testeurs. Remettre en question ses propres intuitions / convictions ou celles de votre client n’est pas chose facile.

Néanmoins, vous serez mieux armé lorsqu'il vous faudra présenter votre projet.

De manière globale, les tests utilisateurs peuvent se faire à toutes les étapes du projet avec des objectifs et des hypothèses plus ou moins avancés.

Tester des wireframes et des prototypes vous permettra de corriger les problèmes avant qu'ils ne rentrent en développement (économie de temps et d'argent).


Librement traduit de l’article : 6 Myths Agencies Believe about User Testing 

Publié par : - Classé dans : Best practices
FBTwitterLinkedIn